Les Mariners gâchent la fête

Photo de jcossette
Par jcossette
Les Mariners gâchent la fête
Les deux équipes ont à nouveau rendez-vous samedi (18h) et dimanche (15h), cette fois en direct du Maine. (Photo : Jonathan Cossette - Hebdo Journal)

Dieu qu’il y avait du monde ce soir au Colisée pour le match d’ouverture des Lions de Trois-Rivières. Et Dieu qu’il y avait de l’ambiance pour encourager le bleu-blanc-rouge malgré un revers de 4 à 3 face aux Mariners du Maine devant une foule record de 4575 spectateurs.

Sans surprise, l’entraîneur-chef des Lions Éric Bélanger envoyait Philippe Desrosiers dans la mêlée tandis que les Mariners faisaient confiance à Brandon Bussi, produit du Western Michigan University qui a disputé cinq matchs dans la Ligue américaine de hockey (LAH) l’an dernier.

Les locaux ont été les premiers à faire scintiller la lumière rouge. Philippe Bureau-Blais y est allé d’un bel effort individuel pour garder le disque en zone ennemie. Il a aussitôt remis à Cam Hillis qui a dirigé un tir vers le filet, mais dévié par un Mariners. Bussi n’a eu aucune chance face à ce changement de trajectoire qui allait se faufiler entre ses jambières.

Ce but a fouetté les Lions qui ont ensuite envahi le territoire du Maine. D’ailleurs, le premier tir des Mariners est venu à la 11e minute de jeu seulement.

Un peu de brasse-camarade en fin de période alors que Nick Master est entré en collision avec Desrosiers. Malheureusement, les locaux n’ont pas su tirer profit de la supériorité numérique qui a suivi. Le Maine a aussitôt hérité d’un avantage numérique à son tour et Grant Gabriele est venu créer l’égalité de la même manière que l’avaient fait les Lions. Il a dirigé un tir de la ligne bleue qui fut dévié au passage par un joueur des Lions. Trois-Rivières n’avait pas à rougir de sa première période, dominant 11 à 3 au chapitre des tirs au but.

Les Lions ont continué de contrôler la rondelle en zone adverse dans la première moitié de la période médiane. Les efforts vont porter fruit lorsqu’Olivier Galipeau va sauter sur un disque libre à la hauteur du cercle des mises en jeu. Son tir n’a laissé aucune chance au gardien et il redonnait l’avance aux locaux 2 à 1. Cette avance aurait pu être doublée dans les instants suivants, mais Bussi a volé un but certain à Hillis alors qu’il était étendu de tout son long.

Les Mariners ont bénéficié d’une supériorité en fin d’engagement – à la suite d’une autre infraction des Lions en zone offensive – et Mathew Santos a littéralement fait disparaître la rondelle sous le filet à l’aide d’un bon tir vif. La reprise vidéo a confirmé que c’était maintenant l’égalité 2 à 2 avec 0,6 seconde à écouler.

De l’action en troisième période

Les Mariners ont amorcé le dernier tiers sur le momentum de fin de période. Nick Master a surpris Desrosiers dès la deuxième minute de jeu alors qu’il a reçu une belle passe de Mitchell Fossier provenant de derrière le filet. Les visiteurs prenaient les commandes 3 à 2.

Or, il ne fallait pas compter les Lions pour battu. À mi-chemin dans la période, le gardien Bussi a échappé la rondelle sous son bras gauche. Francis a rapidement contourné le filet avant de repérer William Leblanc laissé seul devant et le #74 n’allait pas manquer pareille occasion de ramener les deux formations à la case départ.

La prolongation aura été nécessaire afin de départager un vainqueur. La foule exigeait une pénalité aux Mariners en zone offensive qui n’a pas été appelée et Nick Jerman est venu marquer dans une situation à 2 contre 1 pour donner la victoire au Maine.

« Je suis très content de mes joueurs ce soir surtout qu’on n’a pas eu de match pré-saison. On ne pouvait pas demander rien de plus et si on joue dix matchs de cette façon, nous allons en gagner neuf. La différence ce soir, c’est l’opportunisme. On avait donné seulement 11 ou 12 lancers après deux périodes », a lancé coach Bélanger.

« Le fait de jouer à onze attaquants nous permet un style de jeu plus agressif, comme je veux qu’on joue et que j’aimais jouer comme joueur. On buzzait vraiment en zone offensive, mais on n’arrivait pas à marquer contrairement à eux qui ont réussi à marquer lorsqu’ils en avaient l’occasion. »

Fait à noter que la ECHL innove puisqu’il y a maintenant deux arbitres sur la patinoire. Les deux équipes ont à nouveau rendez-vous samedi (18h) et dimanche (15h), cette fois en direct du Maine.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires