Fonctionnaire de jour, auteure d’histoires érotiques le soir

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Fonctionnaire de jour, auteure d’histoires érotiques le soir

SAINT-NARCISSE. Toute la place est laissée aux fantasmes dans le premier livre de M: le recueil d’histoires érotiques «Cul sec».

«J’ai beaucoup d’imagination!» lance l’auteure en riant.

M a travaillé sur ce recueil d’histoires érotiques pendant deux ans. Ayant grandi dans une famille ouverte où la sexualité n’était pas un sujet tabou, l’écriture d’un livre érotique s’est faite assez naturellement.

«Je ne suis pas gênée d’appeler un pénis un pénis. Je dirais que j’ai un style d’écriture assez direct, en ce sens que je ne prends pas de gants blancs et que je ne passe pas par de longues métaphores pour décrire ce qui se passe», explique celle qui désire garder le mystère sur son identité.

Le recueil regroupe 14 histoires érotiques qui repoussent les interdits et qui dévoilent les secrets d’échanges passionnels. L’auteure ratisse large. On peut passer d’une histoire plus amoureuse à un trip à quatre, à une relation homosexuelle entre deux femmes, à de la domination et même une première relation sexuelle.

«La sexualité touche tout le monde. Je ne sais pas pourquoi c’est encore autant associé à quelque chose de malsain ou de vulgaire, souligne l’écrivaine qui habite Saint-Narcisse.  C’est bon, c’est normal, c’est un besoin. Des fois, dans la vie, ça prend un petit plus pour stimuler la libido et je ne pense pas que les femmes soient nécessairement portées vers la pornographie. Que les femmes lisent des livres érotiques et qu’elles prennent plus de contrôle sur leur vie sexuelle, je suis pour ça.»

«Je pense que les lectrices vont peut-être plus s’identifier à l’histoire, mais je pense que pour les hommes, ça peut permettre de mieux comprendre ce qui se passe dans la tête d’une femme pendant une relation», ajoute-t-elle.

Pour écrire le recueil «Cul sec: histoires avant d’aller au lit…», M s’est laissé inspirer par des expériences et par des histoires entendues çà-et-là. Une soirée bien arrosée à Paris avec des amies a notamment permis de recueillir bien des anecdotes.

En plus des histoires, le livre est parsemé d’environ cinq photographies de style boudoir réalisées par l’auteure elle-même.

Ce que M a expérimenté et qui pourrait être digne d’une nouvelle érotique? «Un trip à quatre…mais ça n’a pas super bien été! Disons que je ne m’en suis pas inspiré pour celui dans le livre», confie-t-elle en riant.

Le livre «Cul sec» sera disponible en librairie à compter de la mi-mars et sur le site Internet de J.N. Éditions & Co. Le livre est aussi disponible en prévente en écrivant à editionsjulienormandin.com.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires