Plus de 660 kg de fruits et légumes amassés

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Plus de 660 kg de fruits et légumes amassés
L'initiative de Cultive le partage permet d'augmenter l'accessibilité de la population à des aliments sains, de réduire le gaspillage alimentaire et de développer la culture du partage et écocitoyenne. (Photo : Pascale Dion - Mékinac Récolte)

MÉKINAC.  Mis en place cette année pour la première fois afin de tester le marché, le projet-pilote Mékinac Récolte a permis d’amasser 665 kilogrammes de fruits et légumes, dépassant ainsi largement l’objectif de 500 kilogrammes fixé par les promoteurs. 

Du 26 juillet au 9 novembre, les membres de l’équipe, accompagnés de cueilleurs bénévoles, ont pris part à quatre récoltes chez des maraîchers de Mékinac tandis que cinq dons de victuailles ont été remis directement à Mékinac Récolte. La nature des récoltes était très variée, allant des gadelles, camerises, cantaloups, concombres, carottes, fines herbes en passant aux fleurs d’ail, tomates, poivrons et bettes à carde.

Sur les 665 kilos de fruits et légumes amassés. 358 kilos ont été remis à cinq organismes communautaires de Mékinac. « Nous estimons que les dons ont pu bénéficier à plus de 100 personnes dans Mékinac. Au total, 34 cueilleurs adultes et 2 enfants ont participé au glanage cette année sur le territoire », a souligné Pascale Dion, chargé de projet pour Cultive le partage, l’organisme à l’origine du mouvement.

Rappelons que le projet vise à valoriser les surplus agricoles des producteurs maraîchers et des citoyens possédant un potager ou des arbres fruitiers, et à les distribuer à des organismes œuvrant en aide alimentaire. Ses activités se sont déroulées sur le territoire de Mékinac en majeure partie, et une fois sur le territoire de Portneuf, pour répondre à la demande.  Ailleurs en Mauricie, des opérations similaires ont eu lieu dans les MRC de Maskinongé et Des Chenaux ainsi que dans les villes de Trois-Rivières et Shawinigan.

« Cette première année dans la MRC de Mékinac nous a permis de vérifier la faisabilité du projet et de mieux faire valoir sa pertinence auprès des autorités et bailleurs de fonds. Nous voulions valider le potentiel de mise en place et de rayonnement d’un tel projet, en particulier dans Mékinac qui a été identifiée comme étant une région dont la population vit des enjeux au niveau de la sécurité alimentaire. Pour ce faire, nous avons posé les fondations du projet, communiqué avec des organismes et établi des partenariats avec des intervenants en sécurité alimentaire », a poursuivi Pascale Dion.

Avec ces résultats plus que satisfaisants, Cultive le partage annonce donc déjà que Mékinac Récolte sera de retour en 2023. « Nous visons l’augmentation du nombre de récoltes et du volume de fruits et légumes remis aux organismes. Nous souhaitons également développer un partenariat avec les producteurs maraîchers du territoire qui ne participent pas encore. Et bien sûr, nous visons à faire davantage connaître le projet afin que plus de citoyens et d’entreprises participent et qu’ensemble, nous réduisions davantage les pertes de fruits et de légumes afin de mieux nourrir nos communautés », avance la chargée de projet.  

Rappelons que dans le concept de Cultive le partage, les producteurs agricoles ou les citoyens propriétaires de potagers ou d’arbres fruitiers du territoire sont invités à faire appel à Mékinac Récolte. Une activité de glanage est alors organisée où des citoyens-cueilleurs sont invités à y participer. Après la récolte, les fruits ou les légumes sont répartis en trois parts égales entre le propriétaire, les citoyens-cueilleurs et des organismes locaux œuvrant en aide alimentaire.

Citoyens, organismes et producteurs peuvent d’ores et déjà s’inscrire pour la prochaine saison en suivant les liens disponibles dans la section À propos de la page Facebook MekinacRecolte   

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires