Mékinac: l’amie des enfants

Par Rédaction Mékinac-Chenaux
Mékinac: l’amie des enfants
Bernard Thompson, préfet de la MRC Mékinac, Julie Robillard, coordonnatrice des projets spéciaux et aux relations avec le milieu, Alexis Rheault, coordonnateur loisir et culture, la députée de Champlain et ministre Sonia LeBel, ainsi que Richard Côté, du Carrefour Action municipale et Famille. (Photo : (Photo Facebook MRC Mékinac))

MÉKINAC. La MRC Mékinac est devenue la première de la région à obtenir son accréditation MRC amie des enfants (MAE).

L’annonce a été faite ce samedi 11 mai à l’occasion des célébrations entourant la journée des Familles de Mékinac. C’est le Carrefour action municipale et famille (CAMF), en collaboration avec UNICEF Canada, qui en a fait la remise.

L’événement s’est tenu à St-Adelphe en présence du préfet de la MRC, Bernard Thompson, du maire de la municipalité, Paul Labranche, des responsables de la Démarche, Julie Robillard et Alexis Rheault, de plusieurs élus et citoyens et de groupes communautaires provenant de différentes municipalités de Mékinac et sa région.

En lien avec cette reconnaissance, la MRC Mékinac s’est engagée à revoir sa politique familiale régionale, améliorer le résau cyclable dans les municipalités afin de le rendre plus accessible et plus sécuritaire, à maximiser la valorisation des réussites, améliorer l’accessibilité, la qualité et la diversité des services, à nommer au sein de son conseil un élu responsable des questions enfance-famille pour assurer une continuité dans le dossier et à mettre en place annuellement une activité célébrant la Journée internationale des droits de l’enfant.

«C’est avec fierté que la MRC de Mékinac affirme son leadership envers ses enfants en obtenant son accréditation <@Ri>MRC amie des enfants<@$p>, souligne le préfet, Bernard Thompson. Notre relève, les enfants, sont importants et nous serons au rendez-vous.»

La MRC de Mékinac s’est qualifiée pour l’accréditation MAE grâce à ses nombreuses actions déjà mises en place en faveur des jeunes, par le contenu des intentions ainsi que par la qualité générale de son dossier de candidature.

En appui à la démarche entreprise par la MRC, plusieurs municipalités se sont engagées à devenir MAE au cours des prochains mois, notamment: Grandes-Piles, Saint-Adelphe, Saint-Tite, Saint-Séverin et Hérouxville. Notons que les municipalités de Trois-Rives et Saint-Roch-de-Mékinac sont aussi à l’étude de cette démarche potentielle.

«Cet engagement envers nos enfants de Mékinac est avant tout un soutien à nos familles actuelles et une invitation aux nouvelles familles», ajoute le maire de Grandes-Piles, Michel Germain, également répondant de la question famille de la MRC.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires