L’achat local à l’avant-plan à la Chambre de commerce de Mékinac

Par superadmin

ÉCONOMIE. La Chambre de commerce de Mékinac a tenu sa première activité mardi avec un déjeuner-causerie et les grandes orientations pour la prochaine année ont été présentées.

La présidente, Ève Béland, a dévoilé les grandes orientations pour 2015-2016, qui ont été élaborées, cet été, lors du lac à l’épaule des administrateurs. «Nous avons décidé de poursuivre les deux actions prioritaires de l’an dernier. Tout d’abord, il y a le dossier de l’achat local et en second lieu le développement de nos outils de communication».

Un comité travaille depuis le printemps 2014 sur le dossier de l’achat local. Émanant de ces rencontres, un plan d’action a été proposé. «Nous avons déjà réalisé plusieurs éléments du plan. Nous avons présenté l’image lors de l’ouverture de l’Expo Mékinac, en avril dernier. Nous avons fait parvenir des électrostatiques à nos membres afin d’identifier leur place d’affaires. Nous avons également produit une première publicité dans le Bulletin Mékinac, pour la rentrée scolaire. Une bannière a aussi été installée à l’extérieur des bureaux de la Chambre afin qu’elle soit visible de tous. Le but premier est de s’identifier en tant que milieu des affaires», conclut la présidente.

Bilan de la dernière année

La directrice, Geneviève Racine, a présenté un résumé de la dernière année afin de démontrer le dynamisme de la Chambre. «L’an dernier, c’est plus de 13 activités qui ont été réalisées par la Chambre de commerce de Mékinac. En plus du Gala reconnaissance Desjardins qui s’est tenu à guichet fermé».

Les candidats invités

Suite à la présentation de la Chambre, quatre candidats aux élections fédérales ont eu droit à une tribune de 10 minutes afin d’exposer leur priorité pour le développement économique de Mékinac. Une période de questions a été allouée à la fin de la rencontre, mais de façon individuelle seulement. Le candidat au Parti marxiste-léniniste, Jean-Paul Bédard a présenté les priorités de son parti. L’assurance-emploi, l’enseignement et les soins de santé publics sont au cœur de leur préoccupation. Jean-Yves Tremblay du Nouveau Parti Démocratique, a parlé d’investissement pour relancer le développement économique. De plus, son parti valorise le tourisme et les efforts pour ramener les jeunes familles en région. Le Bloc Québécois, représenté par Sacki Carignan Deschamps, a fait valoir l’importance de l’achat local pour le développement des régions. Si le Bloc est élu, la liste des biens essentiels détaxés sera revue. Pour finir la présentation, François-Philippe Champagne, du Parti libéral, a présenté les enjeux pour Mékinac. Selon lui, le parti libéral est le meilleur allié à Ottawa. Cinq objectifs guident la campagne des libéraux. Entre autres, la création d’emploi, l’innovation et l’exportation.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires