Caufield et Stützle font partie d’un groupe de jeunes joueurs prêts à éclore

Gemma Karstens-Smith, La Presse Canadienne
Caufield et Stützle font partie d’un groupe de jeunes joueurs prêts à éclore

Qu’ils soient à la recherche d’un nouveau contrat ou qu’ils tentent de chasser la guigne de la deuxième saison, il y a toujours de jeunes patineurs qui se retrouvent sous les feux de la rampe lors d’une campagne de la LNH.

Voici un aperçu de sept d’entre eux qui sont prêts à éclore.

COLE CAUFIELD, CANADIEN DE MONTRÉAL

Avant la dernière saison, Caufield était l’un des favoris pour remporter le trophée Calder. Mais après un seul but à ses 30 premiers matchs, il a été cédé au Rocket de Laval de la Ligue américaine. L’ailier droit a obtenu une seconde chance quand Martin St-Louis a remplacé Dominique Ducharme. Le patineur de 21 ans a retrouvé sa touche et a terminé avec 23 buts et 43 points en 67 matchs. Une saison complète sous les ordres de St-Louis pourrait l’aider à améliorer ses marques personnelles.

JAMIE DRYSDALE, DUCKS D’ANAHEIM

Drysdale a déjà une place assurée dans la formation des Ducks. L’arrière de 20 ans a marqué quatre buts et ajouté 28 aides tout en jouant en moyenne 19:53 minutes par rencontre à sa deuxième saison dans la LNH. Il cherchera à améliorer son jeu défensif afin que son prochain contrat en soit un important. Le directeur général des Ducks, Pat Verbeek, a déjà indiqué que l’organisation ne négocierait pas avec ses jeunes joueurs pendant la saison afin que ça ne devienne pas une distraction. Drysdale dispose donc de plusieurs mois pour monter son dossier.

SETH JARVIS, HURRICANES DE LA CAROLINE 

Une performance éblouissante en éliminatoires a connu une fin abrupte quand Jarvis a subi une commotion cérébrale dans le match no 7 de la série contre les Rangers de New York. Le centre de 20 ans a déclaré qu’il avait eu besoin de deux ou trois semaines pour se remettre complètement de cette commotion et entreprendre son entraînement estival. Le patineur de Winnipeg entend se servir de sa saison recrue, au cours de laquelle il a inscrit 17 buts et 23 aides avant d’ajouter cinq buts et trois mentions d’assistance en séries, comme d’un tremplin.

ALEXIS LAFRENIÈRE, RANGERS DE NEW YORK

Le premier choix au total du repêchage de 2020 a démontré qu’il pouvait assurer une présence physique sur la patinoire la saison dernière. Le Québécois de 21 ans a utilisé ses six pieds un et 195 livres de façon efficace à sa deuxième campagne, récoltant 19 buts et 12 aides, en plus d’écoper de 37 minutes de pénalité. Il a ajouté neuf points (2-7) en 20 matchs éliminatoires. À la dernière saison de son contrat de recrue, une progression offensive lui rapportera clairement plus d’argent.

ALEX NEWHOOK, AVALANCHE DU COLORADO 

À 21 ans, Newhook compte déjà une coupe Stanley à sa fiche. L’attaquant de Terre-Neuve-et-Labrador a marqué 13 buts et récolté 33 points à sa première campagne et il semble prêt à piloter le deuxième trio des champions en titre, potentiellement flanqué d’Evan Rodrigues et Valeri Nichushkin.

COLE PERFETTI, JETS DE WINNIPEG 

Perfetti a passé la majeure partie de la dernière saison avec le Moose du Manitoba de la Ligue américaine de hockey. Après son rappel en janvier, il n’a joué que 18 matchs dans la LNH, marquant deux fois en plus d’ajouter cinq aides, avant qu’une blessure à l’épaule ne mette fin à sa saison en février. Le centre de 20 ans a retrouvé la santé et cherchera non seulement à assurer sa place au sein de la formation, mais à avoir un impact dès le début de la campagne.

TIM STÜTZLE, SÉNATEURS D’OTTAWA

Après avoir signé un lucratif contrat de huit ans et 66,8 millions $ US, Stützle doit maintenant prouver qu’il vaut tout cet argent. Le nouveau pacte de l’Allemand de 20 ans n’entrera en vigueur que la saison prochaine, mais la pression sera élevée alors que la formation ottavienne cherche à se qualifier en séries pour la première fois depuis 2017. Le troisième choix au total en 2020 a terminé au deuxième rang des marqueurs des Sens avec 22 buts et 36 aides l’an dernier. Ces statistiques devraient être la hausse cette saison, surtout s’il pilote un trio complété par Alex DeBrincat et Claude Giroux, comme lors de la plupart des matchs préparatoires.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires