Une usine de Champlain veut tripler sa capacité de production

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
Une usine de Champlain veut tripler sa capacité de production

CHAMPLAIN. L’usine Diana Food située à Champlain aimerait tripler sa capacité de production. C’est pourquoi elle entreprend l’élaboration d’un plan qui lui permettra de se positionner pour les cinq prochaines années.  

«On veut connaître les défis par rapport à la croissance, à la qualité du produit et la compétitivité. On aura à considérer un agrandissement de l’usine. On veut se doter d’une vue d’ensemble afin d’investir aux bons endroits aux bons moments», explique le directeur général, Guy Durand.

La conception de ce plan est évaluée à quelque 127 000 $. Pour ce projet, l’entreprise a reçu une somme de 63 535 $ du Fonds de diversification économique du Centre‑du‑Québec et de la Mauricie. La MRC des Chenaux a elle aussi offert son soutien à l’entreprise en lui accordant un montant de 25 000 $. Les premiers résultats de ce plan directeur seront connus en octobre.

Rappelons que l’usine champlainoise se spécialise dans la fabrication d’extraits moléculaires de petits fruits et de légumes bénéfiques pour la santé humaine. Au moins 75 % de l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’usine provient des biogaz du site d’enfouissement de la municipalité. C’est la seule entreprise qui capte les biogaz de ce site d’enfouissement. Ces biogaz sont captés à la suite de la fermentation naturelle des eaux d’écoulement des résidus et remplacent l’apport en propane.

Diana Food est présente sur le marché international. La majorité de ventes est enregistrée sur le marché européen. Près de 30 personnes travaillent sur le site de Champlain.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires