Le sentiment du devoir accompli pour Nadia Moreau

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Le sentiment du devoir accompli pour Nadia Moreau
Nadia Moreau, présidente du 54e Festival Western de St-Tite. (Photo : courtoisie Alain Lambert.)

BILAN. Au lendemain de la clôture de la 54e édition du Festival Western de St-Tite, la présidente Nadia Moreau se disait soulagée, mais surtout remplie du sentiment du devoir accompli. 

« Pas juste pour moi, mais aussi pour mon équipe, l’ensemble des employés et des bénévoles », tenait-elle à préciser. Les chiffres officiels ne seront dévoilés que dans quelques semaines, mais Nadia Moreau n’hésitait pas à parler d’une affluence comparable à l’édition de 2019 où plus de 600 000 festivaliers avaient été comptabilisés.

« Il y avait toujours un questionnement, mais on avait confiance que les gens seraient au rendez-vous. Nous avions reçu beaucoup de commentaires de festivaliers qui nous disaient avoir hâte de revenir chez nous, de revivre l’ambiance de Saint-Tite, mais tant qu’on ne les avaient pas vu dans les rues, on se posait la question », admet-elle.

La prévente de billets pour les rodéos et les spectacles avaient cependant réconforté la présidente du comité organisateur. Les dix rodéos à l’horaire ont attiré près de 64 000 personnes aux Grandes Estrades Coors Original pour un taux d’occupation de 85%, un chiffre comparable à il y a trois ans.

Nadia Moreau devait aussi composer avec le fait que le festival s’est déroulé sans la présence du directeur général, Pascal Lafrenière, en congé de maladie depuis le milieu de l’été. « Comme présidente, mon rôle n’a pas vraiment changé si ce n’est que j’ai accordé plus d’entrevues aux médias alors qu’avant, cette responsabilité était partagée avec Pascal. »

Invitée à donner son coup de cœur de la 54e édition, la présidente a souligné que le spectacle hommage à Renée Martel avait été émouvant. « Il y avait beaucoup d’émotions. La clientèle qui était là était des gens fidèles à Renée Martel. Puis les rodéos du samedi soir, ce sont des éternels coups de cœur. »

Mais son coup de chapeau final, Nadia Moreau l’a dédié aux bénévoles. « Ce qui a fait de la 54e édition un succès, c’est la réponse de nos bénévoles. On a vu beaucoup d’événements dans les derniers mois qui ont eu de la misère à recruter, mais de notre côté, ils ont été au rendez-vous et en plus, ils avaient le goût d’être là. C’est leur présence qui a permis de créer tous ces coups de cœur », a-t-elle conclu.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires