La MRC des Chenaux mise sur le tourisme

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
La MRC des Chenaux mise sur le tourisme
Gérard Bruneau, préfet de la MRC des Chenaux, Nicole Robert, directrice générale du Parc de la rivière Batiscan, Marie-Andrée Trudel, agente de promotion à l’entrepreneuriat et au développement touristique et Diane Aubut, présidente du comité touristique de la MRC des Chenaux. (Photo : Audrey Leblanc)

Depuis plusieurs mois, la MRC des Chenaux multiplie ses efforts pour développer le tourisme sur son territoire. Cette année, une nouvelle carte touristique a été produite et un comité planche sur l’élaboration d’un plan stratégique.

«Le tourisme a toujours été important dans la MRC. Par contre, pendant quelques années, le CLD avait délaissé un peu le côté touristique. Quand la MRC a repris l’ensemble du développement économique, on a voulu miser là-dessus davantage», explique la mairesse de Sainte-Anne-de-la-Pérade, Diane Aubut, qui est également la présidente du comité touristique de la MRC des Chenaux.

Mme Aubut et son équipe ont donc commencé par dresser le portrait de tout ce qui est offert dans la MRC : hébergement, attractions, restaurants, etc. «Avec ça en main, on a conclu qu’il faut vraiment continuer de travailler au niveau de la promotion et du développement», indique Mme Aubut.

C’est pourquoi la MRC a embauché Marie-Andrée Trudel pour travailler au développement touristique. Puis, un comité de travail a été créé avec des partenaires et des entrepreneurs du milieu touristique.

«On a fait une grande rencontre avec au moins 90 personnes, mentionne Mme Aubut. On a pris en compte les préoccupations et les attentes des gens du milieu. On a fait un premier plan d’action et une première carte touristique à la suite de ça. On a, par la suite, distribué la carte à tous les citoyens de la MRC pour qu’ils deviennent des ambassadeurs afin d’attirer des gens dans notre région.»

Pour 2019, deux priorités avaient été ciblées, soit la refonte de la carte touristique et l’élaboration d’un plan stratégique. Celui-ci sera d’ailleurs complété à l’automne et présenté l’an prochain. On y retrouvera les grandes orientations de la MRC en matière de tourisme.

«On a une MRC avec un énorme potentiel, souligne Diane Aubut. Beaucoup de travail a été fait, mais il en reste aussi beaucoup à faire.»

Les incontournables

La nouvelle carte touristique de la MRC des Chenaux propose aux visiteurs de découvrir le territoire selon sept thématiques : naturellement festif, savoureux, curieux, actif, champêtre, accueillant et sucré.

Imprimée en 10 000 copies, elle contient toutes les entreprises touristiques et des tracés de circuits cyclables sur routes. On y retrouve plus de 115 activités, attraits, événements et services.

Six grands classiques marquent, entre autres, l’offre touristique 2019 : le Parc de la rivière Batiscan avec sa tyrolienne qui surplombe la rivière Batiscan, le Domaine de la forêt perdue avec son labyrinthe suspendu, La Bisonnière avec ses visites de bisons aux champs, le Vieux presbytère de Batiscan avec son exposition Sacré curé!, le Verger Barry avec son autocueillette de pommes dans un site enchanteur et la microbrasserie Le Presbytère avec son menu à saveur locale.

Par ailleurs, un nouveau jeu d’évasion sera offert cet été au Hangar de Batiscan. Tous les détails ici : https://www.lhebdomekinacdeschenaux.ca/office-des-signaux-resoudrez-vous-le-mystere/

Quelques statistiques

  • En 2017, il y a eu 343 000 visiteurs adultes dans la MRC des Chenaux. On estime que chaque visiteur a dépensé en moyenne 200 $, ce qui représente des retombées économiques de 18,7 millions de dollars.
  • La majorité des touristes proviennent du Québec et sont des excursionnistes, c’est-à-dire qu’ils passent une journée sur le territoire de la MRC, mais n’y dorment pas. Les touristes, quant à eux, sont ceux qui passent au moins une nuitée sur le territoire. En 2017, on en a recensé 97 000.
  • Les principales activités que font les visiteurs sont des sports/plein air et des activités culturelles.
  • Le tourisme dans des Chenaux s’échelonne sur toute l’année. L’achalandage à l’automne est de 29,7 %. La saison estivale arrive en deuxième position avec 26,5 %, suivie par la saison hivernale à 23,3 % et le printemps 18,8 %.
  • Près de 51 000 visiteurs ont fréquenté le Parc de la rivière Batiscan, de mai à octobre 2018.
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires