Gel de la taxe foncière générale… pour une 14e année consécutive

Par Audrey Leblanc
Gel de la taxe foncière générale… pour une 14e année consécutive
Les bureaux de la Municipalité de Sainte-Geneviève-de-Batiscan. (Photo : (Photo archives - Audrey Leblanc))

SAINTE-GENEVIÈVE-DE-BATISCAN. Pour la 14e année consécutive, la Municipalité de Sainte-Geneviève-de-Batiscan est parvenue à geler la taxe foncière générale. Le taux de celle-ci demeure à 0,0.

Rappelons que la taxe foncière générale est liée directement à tout ce qui a trait à la gestion de la Municipalité. Ce qui est d’autant plus remarquable, c’est que Sainte-Geneviève continue de se développer et a plusieurs projets sur la table. Il n’y a qu’à penser au développement domiciliaire et à l’agora.

Le secret? Travailler en amont. « On fait énormément de projets avec un très haut pourcentage de subventions, indique le directeur général de la Municipalité de Sainte-Geneviève-de-Batiscan, François Hénault. On est hyper proactif dans la recherche de subventions. Quand un programme s’ouvre, on est prêt. »

« Il faut aussi dire qu’on a une vision à long terme des travaux à réaliser, ajoute le maire, Christian Gendron. On travaille en amont des problèmes, on sait quelles sont les réparations à venir et on les fait avant que ça brise et que ça coûte plus cher. »

À sa connaissance, 14 ans sans augmenter la taxe foncière générale, c’est un record dans la région. « Notre conseil municipal porte une attention particulière aux dépenses et aux revenus. On analyse tout de fond en comble et quand on a un projet, avant même de commencer, on cherche des partenaires. On est toujours à la recherche de solutions financières. Aller piger dans la poche des gens, ce n’est jamais la première option », indique le maire. 

Un exercice difficile cette année

Ce dernier ne cache pas que l’exercice budgétaire a été difficile cette année. Avec la hausse de certains services comme ceux reliés à Énercycle, la Municipalité a bien failli devoir augmenter la taxe foncière générale.

« On est passé proche, mais on a revu les projets au lieu de ça parce qu’on sait que les gens feront face à un compte de taxes plus élevé cette année à cause des bonnes hausses d’Énercycle. On ne voulait pas en rajouter. Il y a des services sur lesquels on n’a pas de contrôle, mais sur la taxe foncière, on a travaillé fort. On est bien fier de ça et on va continuer comme ça », conclut M. Gendron.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires