La main-d’œuvre au cœur de la campagne du PPC en Mauricie

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
La main-d’œuvre au cœur de la campagne du PPC en Mauricie
Marc André Gingras, candidat dans la circonscription de Trois-Rivières pour le Parti populaire du Canada. (Photo : Stéphanie Paradis)

Le Parti populaire du Canada (PPC) présentait ce vendredi 27 septembre ses candidats dans les circonscriptions de Trois-Rivières et de Saint-Maurice-Champlain, Marc André Gingras et Julie Déziel, en vue des prochaines élections qui se tiendront le 21 octobre prochain.

Marc André Gingras est né à Québec en 1964. Après des études en chant classique et en bibliothéconomie, il a décroché un emploi à la Ville de Montréal où il occupe un poste au sein des travaux publics. Sa femme, Blanche, est d’origine camerounaise. Son amour pour la diversité culturelle le pousse à se présenter aux présentes élections pour aider notre pays, et tout particulièrement la Mauricie, en main-d’œuvre qualifiée.

Le candidat de la circonscription de Trois-Rivières déplore l’exode du coin et se désole de voir des villes pratiquement fantômes dans la région. Il se présente en Mauricie, car il a une affection particulière pour le cœur du Québec.

Gingras aborde le sujet de l’environnement: « On veut inviter les gens à rester calme, car dans l’alarmisme on ne peut pas prendre le temps de trouver des solutions concrètes. Ce qu’on préconise, c’est d’intervenir directement sur les choses qui nous préoccupent. On parle beaucoup de pesticides, de culture de masse. Oui c’est important l’air, mais il ne faut pas négliger ce qu’on mange et ce qu’on boit. Il n’y a pas de question de coût quand il est question de la santé des gens », explique le candidat.

« On n’est pas climatosceptique, au contraire. On est conscient qu’il y a des changements climatiques, mais on doit s’adapter à ces changements-là. C’est comme un navire. On ne peut pas tourner la barre et croire qu’il va tourner sur une pièce de monnaie », ajoute-t-il.

Julie Déziel, candidate dans la circonscription de Saint-Maurice-Champlain pour le Parti populaire du Canada.

Julie Déziel se présente quant à elle dans la circonscription de Saint-Maurice-Champlain. Elle est une Shawiniganaise bien implantée dans son milieu. Ayant travaillé plus de trente ans dans le public comme coiffeuse, elle fait un très grand rapprochement avec le travail de député.  Elle devait être à l’écoute et être la confidente des gens, et parfois devait soumettre des solutions à des problèmes soulevés par sa clientèle. Mariée et mère de deux enfants, elle se sent interpellée par la situation actuelle du pays pour l’avenir de ses enfants.  Que ce soit du côté de l’endettement, du taux de taxation, de la pénurie de main-d’œuvre ou de l’immigration illégale à la frontière, elle se dit prête à relever le défi.

« Le Parti populaire du Canada est un jeune parti et l’équipe de la Mauricie est composée de candidats de valeur qui sont prêts à défendre les intérêts des citoyens de la région et les politiques de notre parti avec vigueur », Jacques Grenier, organisateur pour le Québec du PPC.

Le Parti populaire du Canada compte actuellement 43 000 membres, dont 8000 au Québec.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires