Des mesures d’allégements pour les entreprises de Mékinac

Par Rédaction Mékinac-Chenaux
Des mesures d’allégements pour les entreprises de Mékinac
MRC de Mékinac (Photo : L'Hebdo)

COVID-19. La MRC de Mékinac annonce la mise sur pied de deux nouvelles mesures d’aide issues d’un programme d’urgence créé dans le cadre de la crise actuelle.

Ces mesures visent à soutenir directement les entreprises de la région en amenant des subventions directes aux entreprises tout en minimisant les impacts financiers d’un ajout de nouveaux prêts.

Programme d’urgence

Lors d’une séance extraordinaire du Conseil des maires de la MRC de Mékinac, les élus ont adopté la création d’un programme d’urgence de 100 000$ en subvention, provenant du Fonds de développement du territoire, dans le but de mettre en place des mesures destinées aux entreprises.

«Nous sommes très conscient de l’impact qui se fait déjà ressentir au niveau des entreprises et des entrepreneurs de la région, peu importe le secteur d’opération. En tant qu’élus, notre priorité c’est de mettre en place un milieu de vie optimal. En ces temps de crise, notre message ne change pas, il se concrétise: on est là pour notre population et on va tout faire ce qui est en notre pouvoir passer au mieux à travers cette épreuve. Ça va bien aller», souligne Bernard Thompson, préfet de la MRC de Mékinac et maire d’Hérouxville.

Mesures d’aide

Il est important de rappeler que la MRC de Mékinac a été l’une des premières à annoncer un moratoire complet en capital et en intérêt pour une période de trois mois sur ses prêts, tout fonds confondus. En plus de cette annonce s’ajoute une réduction de 1% sur le taux d’intérêt de tous les prêts provenant du FLI pour une période d’un an s’échelonnant de mars 2020 à février 2021.

L’équipe du Service de développement économique a reçu le mandat, par le Conseil des maires, de mettre en place des mesures supplémentaires afin de subvenir aux besoins des entreprises locales en période de crises. De ce travail, deux premières mesures sont annoncées.

«Nous avons le souci d’avoir un impact direct sur nos entreprises, tant ceux qui ont été dans l’obligation de fermer, que ceux qui ont investis pour continuer d’offrir des services. Nous avons des cadres strictes à respecter, mais nous sommes là pour jongler avec ces limites et adapter le tout à la situation. Nous savons que les prêts permettent une liquidité immédiate mais ils contribuent au fardeau financier de l’entreprise. Nous ne voulons pas déplacer le problème mais bien aider les entreprises et c’est pourquoi nous avons travaillé pour créer ces mesures de subventions», explique Nadia Moreau, directrice du Service de développement économique de la MRC de Mékinac.

Mesure sur les honoraires professionnels

La première mesure touche la préparation des états financiers des entreprises. En ce temps dédié habituellement aux impôts, les entreprises pourront toucher une subvention couvrant jusqu’à 50% des frais de comptabilité en faisant affaire avec un bureau comptable, dont les experts ont le titre de CPA, oeuvrant dans Mékinac.

«Cette mesure se veut surtout une occasion de réduire les frais reliés à la production des états financiers qui peuvent devenir lourd en période où certaines entreprises n’enregistrent aucun revenu. Elle se veut également l’occasion d’avoir un portait fiable de la situation financière de l’entreprise en faisant affaire avec nos experts locaux», soutient Mme Moreau. Un montant de 35 000$ est actuellement affecté à cette mesure.

Mesure sur les frais de livraison

La seconde s’adresse principalement aux commerces qui ont mis en place un service de livraison ou qui ont vu bondir la demande pour leur service existant. «Nous avons un grand nombre de commerçants qui ont adapté leur façon de faire des affaires dans Mékinac. Le fait de minimiser les contacts s’est résulté à mettre en place un service de livraison ou d’envoi de commande pour plusieurs et c’est pour eux que nous avons pensé cette mesure. C’est à double sens, c’est un incitatif pour les citoyens de Mékinac de bénéficier d’un service de livraison sans frais additionnel portés à la facture, mais c’est aussi un gain pour l’entreprise qui offre le service et qui recevra notre aide», ajoute la directrice. Les sommes réservées dans cette enveloppe seront attribuées aux commerces qui effectuent de la livraison ou de l’envoi de produits et qui en feront la demande. Un total de 15 000$ compose actuellement l’enveloppe réservée à la mesure.

«Nous avons laissé une marge de manœuvre à notre équipe afin de pouvoir s’adapter aux différentes annonces gouvernementales qui se font à chaque jour. Nous ne vivons pas une situation habituelle. Peu de gens ont de l’expérience dans ce genre de crise, mais je suis confiant que nous prenons les moyens mis à notre disposition et que nous avons l’équipe pour minimiser l’impact sur tout le monde. Ce sont deux premières mesures. Elles pourront être bonifiées, elles pourront être accompagnées par d’autres initiatives, ça reste à voir selon l’évolution de la situation. La seule chose de certaine, c’est que nous serons là», conclu M. Thompson.

La MRC de Mékinac tient à rappeler que, malgré la fermeture des bureaux au public, tous les services sont maintenus et que toute l’équipe et tous les départements sont disposés à répondre aux questions et aux besoins des citoyens par le biais de courriels ou par téléphone.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires