10 bougies pour le parcours de peur de Batiscan

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
10 bougies pour le parcours de peur de Batiscan
(Photo : courtoisie)

BATISCAN. Le parcours de peur de Batiscan célèbre son 10e anniversaire. Pour marquer le coup, c’est la thématique «Hollywood» qui sera mise de l’avant et celle-ci comportera des clins d’œil des dix dernières années.

Depuis 2010, le projet a grandement évolué, partant d’une maison hantée à un parcours immersif où les participants sont mis à contribution. La popularité de l’événement a également connu une ascension marquée alors que le nombre de visiteurs est passé de quelque 150 à environ 500 par année.

«C’est une des activités qu’on préfère organiser, confie Stéphane Rouette, directeur des loisirs et de la culture de Batiscan. C’est du bonbon. On peut vraiment faire des choses éclatées. Généralement, on a l’idée presque un an à l’avance. Les rencontres pour la préparation commencent pendant l’été. En septembre, on a les deux pieds dedans et le sprint final se fait environ une semaine et demie avant l’événement parce que c’est le temps dont on dispose pour installer tous les décors.»

Une vingtaine de bénévoles lui prêtent main-forte chaque année. Parmi ceux-ci, certains sont des comédiens alors que d’autres aident à concevoir et installer les décors. «Dès la première année, en 2010, les gens ont embarqué dans le projet, ils ont aimé ça et ils se sont impliqués, mentionne M. Rouette. Au début, c’était beaucoup plus petit et, rapidement, on a monopolisé tout le centre communautaire.»

«Il y a une belle entraide dans la Municipalité, ajoute ce dernier. Quand on a une fausse forêt, on récupère le bois coupé par la Municipalité. On utilise les retailles de haies de cèdres de citoyens. Une fois, on a fait les yeux d’un monstre avec deux grosses télévisions. On nous donne du matériel et on nous en prête aussi.»

Cette année, pandémie oblige, les participants vont fort probablement devoir faire le parcours en portant un masque. «On reste toujours à l’affût des derniers développements, mais si rien ne change, ça va prendre le masque, indique M. Rouette. On surveille aussi la situation de près parce que ce n’est pas impossible que le gouvernement interdise toute activité en lien avec l’Halloween.»

Tous les détails concernant le parcours immersif de Batiscan seront dévoilés sous peu. D’ici là, les gens sont invités à suivre les développements sur la page Facebook «Parcours immersif de Batiscan».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires