Villa Saint-Narcisse : deux jeunes femmes prennent le relais

Audrey Leblanc

Villa Saint-Narcisse : deux jeunes femmes prennent le relais
Les nouvelles propriétaires de la Villa Saint-Narcisse, Myriam Goulet-Massicotte et Janie Chapdeleine. (Photo : (Photo - Audrey Leblanc))

SAINT-NARCISSE. Janie Chapdeleine et Myriam Goulet-Massicotte sont depuis peu les nouvelles propriétaires de la Villa Saint-Narcisse, une résidence pour personnes âgées comptant une vingtaine d’unités. Animées par le désir d’aider les autres, elles ont entrepris ce projet il y a près d’un an.

« On se connaissait déjà bien. On a travaillé ensemble et au début de la pandémie, on se cherchait un projet pour aider les autres, raconte Janie. Une bonne journée, Myriam m’a envoyé le lien de la résidence qui était à vendre et elle m’a demandé si je voulais venir visiter avec elle. C’est à partir de là, au mois d’août l’an passé, que le projet s’est mis en branle. »

Il aura fallu 10 mois de travail, de nombreux appels et d’innombrables courriels avant la signature officielle chez le notaire, le 21 juin dernier. « C’est un nouveau projet qui nous emballe beaucoup, confie Myriam. On est très complémentaire. Moi, je vais plus m’occuper de la paperasse et de l’administration et Janie sera sur le plancher dans les actions du quotidien. On a aussi commencé à regarder pour offrir des activités nouvelles. On veut les garder actifs. »

« Travailler avec les personnes âgées, c’est quelque chose qui me passionne et qui vient vraiment me chercher, renchérit Janie. Ce sont des gens qui ont tellement à nous apporter. De prendre le temps avec eux, je trouve ça tellement important. C’est très enrichissant sur le plan humain. Même nos enfants ont hâte de venir voir les résidents et de faire des activités avec eux. C’est une belle richesse aussi pour nos enfants. »

Elle qui habite à Sainte-Anne-de-la-Pérade s’apprête à déménager dans la maison adjacente à la résidence.

« En janvier, j’ai laissé mon emploi pour aller suivre les cours nécessaires pour être en mesure d’offrir des soins aux résidents, mentionne Janie. Je me suis aussi trouvé un emploi dans un restaurant pour toucher à tout et être prête à donner un coup de main en cuisine. Notre but, c’est vraiment de travailler avec nos employés. On ne veut pas être seulement les propriétaires, on veut contribuer au fonctionnement de la résidence et au bien-être des résidents. »

D’ailleurs, ceux-ci leur ont réservé un accueil chaleureux, le 22 juin, alors qu’elles les rencontraient pour la première fois en tant que nouvelles propriétaires. En chœur, ils leur ont chanté Entrez dans ma demeure de Claude Lefebvre.

« On a trouvé ça tellement beau. On était touché. C’est tellement une belle façon de commencer avec eux cette nouvelle étape dans nos vies », conclut Myriam.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires