Une soirée musicale au profit de l’église de Sainte-Geneviève

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
Une soirée musicale au profit de l’église de Sainte-Geneviève
Les musiciens et le comité organisateur de la soirée L'Esprit de clocher. (Photo : Audrey Leblanc)

SAINTE-GENEVIÈVE-DE-BATISCAN. L’église de Sainte-Geneviève-de-Batiscan résonnera au son de talents locaux le 27 avril. Un groupe de citoyens a organisé une soirée spectacle au profit de l’église.

L’objectif est d’amasser les sous nécessaires à l’entretien, l’éclairage et l’aménagement des clochers de l’église. Le système électrique est défectueux dans l’un des clochers. Les travaux permettront de remplacer l’éclairage conventionnel par un éclairage DEL beaucoup plus économique.

Les gens sont donc attendus à l’église, dès 17h30, pour la soirée «L’Esprit de clocher». Des bouchées seront servies dans le cadre d’un 6 à 8 qui précèdera le spectacle musical. Le rock, le folk et le classique seront à l’honneur.

Daniel Quessy, Jacques Brouillette et Jean Brouillette, du groupe No Band, interpréteront des succès rock tandis qu’Emmie Lavoie-Marchand proposera des pièces populaires à tendance folk. Pour sa part, Gabriel Myco offrira une performance au piano classique.

Les billets sont en vente au coût de 20 $ pour les 18 ans et plus, gratuit pour les moins de 18 ans. Ils sont disponibles au presbytère de Sainte-Geneviève (les lundis et jeudis), au Café Dep Le Gourmet (tous les jours) ou auprès de Monique Jacob (418 650-6215), Emma Battig (418 362-2018), Monique Lefebvre (418 362-2417) et les membres de No Band.

Le saviez-vous?

Construite en 1870, l’église de Sainte-Geneviève-de-Batiscan a été entièrement détruite par un incendie en janvier 1933. Les deux grands clochers latéraux en forme de flèche qui ont été détruits par les flammes ont été remplacés par deux clochers en forme de pavillon surmonté d’un toit à quatre pentes qui rappellent plusieurs clochers du 19e siècle.

Le carillon de Sainte-Geneviève-de-Batiscan, dans l’un des clochers de l’église, compte trois cloches qui ont été bénites les 9 et 10 juillet 1938. Elles portent chacune un nom. Geneviève (2 100 lb) sonne la note FA, Marie (1 575 lb) sonne la note SOL et Anne (1 075 lb) sonne la note LA. Elles ont été achetées à la fonderie Les Fils de Georges Paccard, en France, au coût de 2 662,60$ (valeur de 47 000$ en dollars de 2019).

* Selon les informations de l’historien René Beaudoin.

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Jean BrouilletteMichel Brouillette Recent comment authors
  S'inscrire  
newest oldest most voted
Notifier de
Michel Brouillette
Guest
Michel Brouillette

Félicitations à tous pour ce bel initiative.

Jean Brouillette
Guest
Jean Brouillette

Vous êtes les bienvenus!! Sans prétention et pour le plaisir!