Une année couronnée de succès pour Mélodie Boisvert

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Une année couronnée de succès pour Mélodie Boisvert
Mélodie Boisvert (à droite) est tombé en amour avec la gymnastique à l’âge de 4 ans.

Mélodie Boisvert n’a que 14 ans, mais elle compte déjà dix années d’expérience en gymnastique. Et le fruit de ses efforts s’est avéré payant cette année, elle qui a déniché deux médailles en autant de compétitions.

La jeune athlète de Saint-Stanislas-de-Champlain a débuté la gymnastique à l’âge de 4 ans avec le Club de gymnastique Les Ritournelles de Saint-Tite.

«J’ai essayé plusieurs sports, dont le patinage artistique et la danse, et ce ne sont pas des sports qui me convenaient jusqu’à tant que j’essaye la gym. J’ai tout de suite cliqué et j’ai continué à évoluer dans ce sport-là», confie la jeune étudiante de 14 ans.

«Dans les autres sports, c’est souvent un aspect qui est mis de l’avant plan. Ce que j’aime de la gymnastique, c’est la diversité, car on a plusieurs disciplines comme la poutre, la barre, le sol et le cheval. J’aime les acrobaties aussi. J’ai toujours aimé ça! Personnellement, j’aime mieux le sol, mais je suis meilleur à la poutre. C’est étonnant, car c’est ça le plus difficile parce qu’il faut garder notre équilibre en faisant nos mouvements et que c’est le plus stressant, car on peut tomber.»

Celle qui vient de compléter son troisième niveau d’études secondaires n’a pas chômé cet hiver.

«J’ai fait deux compétitions et ça s’est très bien passé. J’ai obtenu deux médailles de bronze alors j’ai connu une très bonne année. Dans la première compétition, j’ai gagné une médaille de bronze à la barre tandis que dans la deuxième, j’ai eu une autre médaille de bronze pour le total à l’addition des points de chacune des épreuves», explique-t-elle.

«C’est un sport stressant parce qu’on pratique toute l’année pour ces compétitions-là. Lorsqu’on arrive sur place, on a une certaine pression. Je dirais que c’est vraiment une surprise pour moi ces deux médailles-là parce que je faisais partie d’un nouveau programme, soit le JO6 (Junior Olympique 6). J’ai travaillé fort pour réussir à intégrer les nouveaux mouvements, mais comme c’était nouveau pour moi, je ne pensais pas réussir autant dès la première année que je pratiquais ces mouvements-là», ajoute celle qui fait partie du groupe des 15 ans et +.

Pour le plaisir

Bien qu’elle soit encore jeune et bourrée de talent, la jeune gymnaste ne se voit pas aux Jeux olympiques à court terme.

«J’ai du talent, mais je fais ça pour le fun! On va vous où ça va me mener, mais ce n’est pas mon but d’aller aux Jeux olympiques. Je vais sûrement continuer (après les études secondaires), mais pour le plaisir et pour me garder en forme. Je ne pense pas que je vais continuer à faire des compétitions», conclut-elle.

 

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de