Trente-cinq personnes infectées en Mauricie/Centre-du-Québec

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Trente-cinq personnes infectées en Mauricie/Centre-du-Québec

COVID-19. Pour la première fois depuis le début de la crise, le CIUSSS MCQ a détaillé par territoire le nombre de cas de personnes infectées.

En date du 25 mars, on en dénombrait 10 à Trois-Rivières, 9 au Centre-de-la-Mauricie (Shawinigan), 8 à Drummondville, 5 à Athabaska -et l’Érable (Victoriaville) et 3 à Vallée-de-la-Batiscan (Mékinac et Des Chenaux) pour un total de 35 (22 en Mauricie et 13 au Centre-du-Québec).

À compter de demain, jeudi 26 mars, le Centre hospitalier affilié universitaire régional du CIUSSS à Trois-Rivières commencera à analyser les tests de dépistage menés dans les quatre cliniques de la région. Cela devrait permettre selon la Dre Marie-Josée Godi d’obtenir des résultats plus rapidement, soit de 24 à 48 comme il avait été prévu au départ.  «Nous sommes conscients que les délais causent de l’anxiété chez les personnes testés», a convenu la directrice de santé publique et responsabilité populationnelle.

Sur les 35 personnes infectées au COVID-19, trois sont aux soins intensifs tandis que les 32 autres, ne nécessitant pas d’hospitalisation, ont été retournées à la maison avec un suivi médical à domicile. Jusqu’à maintenant, les personnes infectées en Mauricie/Centre-du-Québec se répartissent dans tous les groupes d’âges a souligné la Dre Godi.

Par ailleurs, étant donné que sur les 35 personnes infectées, deux l’ont été par une transmission communautaire (et non par une personne revenant de l’étranger), le CIUSSS MCQ a élargi les critères menant à un test de dépistage. Ainsi aux symptômes de fièvre, de toux et de difficultés respiratoires, les personnes présentant des maux de gorges et de perte d’odorat seront prises en charge pour un éventuel test.  Une attention sera portée particulièrement aux personnes provenant du secteur de Shawinigan puisqu’une personne possiblement infectée aurait circulé et possiblement transmis le virus.

Le CIUSSS MCQ continue aussi à se préparer dans l’éventualité où le nombre de personnes infectées nécessitant une hospitalisation ferait un bon.  Ainsi, 150 lits sont présentement disponibles pour des séjours de courte durée et le réseau travaille à en rassembler 200 autres. Tous les cas menant à une hospitalisation reliée au COVID-19 sont dirigés au Centre hospitalier affilié universitaire régional du CIUSSS à Trois-Rivières. Des sections dédiées à ces personnes ont été aménagées à l’intérieur de l’hôpital.

Président directeur général adjoint, Gilles Hudon n’a pas caché que la gestion des équipements de protection (masques, gants, blouses, visières) du personnel représentait un enjeu important en termes de disponibilité. «Nous sommes à un seuil critique. Il faut en faire une utilisation judicieuse», reconnait-il. La priorité est ainsi donnée au personnel œuvrant aux soins intensifs, à l’urgence et au bloc opératoire.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de