Ste-Geneviève-de-Batiscan: L’école le Tremplin remise au goût du jour

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
Ste-Geneviève-de-Batiscan: L’école le Tremplin remise au goût du jour
Charles Massicotte-Bourbeau, directeur de la caisse Desjardins de Mékinac et des Chenaux, Chantal Mongrain, directrice adjointe, Pierre Goulet, directeur, Alicia Germain, co-présidente du conseil des élèves, Anick Lauzier, technicienne en loisirs, Priscille Brouillette, co-présidente du conseil des élèves, et Kim Mongrain, agente de bureau. (Photo : courtoisie)

L’école Le Tremplin est actuellement en grand projet de revitalisation afin de moderniser ses installations et de favoriser la réussite de ses élèves. Dans la poursuite de cet objectif, l’école a soumis le projet Une place d’accueil accueillante au concours Classe à part de Desjardins pour lequel elle a reçu une bourse de 10 000 $.

Tous s’entendent pour dire que la place d’accueil, où les élèves passent la majorité de leur temps lorsqu’ils ne sont pas en classe, a besoin d’être renouvelée; son style n’a pas été mis à jour depuis au moins une trentaine d’années, peut-on deviner par son apparence des années 1990, selon les dires du directeur de l’établissement, Pierre Goulet.

Anick Lauzier, responsable à la vie étudiante, et Kim Mongrain, agente de bureau et ancienne élève de l’école Le Tremplin, sont les instigatrices du projet. Elles souhaitent rendre la place d’accueil plus conviviale pour que les élèves s’y sentent bien lorsqu’il est question de participer aux activités parascolaires ou tout simplement de relaxer entre deux cours.

La place d’accueil est un lieu de rassemblement important dans le quotidien des élèves, et c’est également le lieu où les visiteurs de l’établissement sont accueillis.

Avec la bourse reçue par Desjardins, du nouveau mobilier sera acheté, notamment des bancs, des tables et des chaises pour permettre aux élèves d’y faire leurs travaux d’équipe. « Ça prend du mobilier de qualité qui doit résister à un adolescent. En fait, à 330 adolescents! », souligne M. Goulet, amusé.

Il y aura également un travail de réorganisation, notamment des téléviseurs d’informations et du temple de la renommée qui obtiendra une juste place. De plus, actuellement, Pierre Goulet explique que les couleurs sont trop nombreuses et trop voyantes. Il souhaite quelque chose de plus sobre et harmonieux qui perdurera dans le temps.

Coup de cœur pour Ste-Geneviève-de-Batiscan

Pour Pierre Goulet, il est important que ses élèves aiment leur milieu de vie. « On n’est pas juste l’école du secteur, on est l’école de la communauté », mentionne-t-il. Il explique d’ailleurs que la moitié du personnel est composée d’anciens élèves de l’école qui sont revenus y travailler et s’installer dans la région.

Tout comme eux, le nouveau directeur de l’établissement a ce milieu tatoué sur le cœur. Pour lui, ce fut un véritable coup de cœur pour Ste-Geneviève-de-Batiscan et souhaite que son établissement permette aux jeunes d’y apprécier chaque moment vécu et peut-être même de contrer l’exode vers les grands centres.

Concours Classe à part

C’est avec une grande surprise pour Pierre Goulet que l’école Le Tremplin a reçu, lors de la 11e édition du Gala Jeunesse Desjardins, un prix de 10 000 $ pour le concours Classe à part. Comme les gagnants sont déterminés par le nombre de votes attribués au projet, M. Goulet était sceptique quant aux réelles chances de son école de décrocher une bourse, car l’établissement est l’un des plus petits de la commission scolaire.

Pourtant, c’est l’école Le Tremplin qui a reçu le plus de votes, tous projets confondus. M. Goulet s’explique cette victoire grâce à la mobilisation exceptionnelle de la communauté de Ste-Geneviève-de-Batiscan ainsi que de la MRC des Chenaux, dans laquelle on semble tout particulièrement se serrer les coudes.

Les prix du concours Classe à part totalisent 60 000 $. Au niveau primaire, sept bourses de 5 000 $ ont été remises dans les différents secteurs de la Mauricie : trois dans les écoles du secteur de Trois-Rivières, une dans le secteur du Centre-de-la-Mauricie, une dans le secteur de La Tuque, une dans le secteur Mékinac-des-Chenaux et une dans le secteur Ouest de la Mauricie.

Au niveau secondaire, ce sont deux prix de 10 000 $ qui ont été remis pour l’ensemble des écoles secondaires de la Mauricie, tous secteurs confondus. Finalement, un prix Coup de cœur de 5 000 $ a également été remis parmi l’ensemble des projets soumis.

En mettant sur pied le concours Classe à part, les caisses Desjardins de la Mauricie souhaitent démontrer et faire vivre les valeurs qui distinguent Desjardins : l’argent au service du développement humain, l’action démocratique, la solidarité avec le milieu, l’engagement personnel, l’intercoopération ainsi que l’intégrité et la rigueur dans l’entreprise coopérative.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de