89e Classique : 12e victoire pour Steve Lajoie

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
89e Classique : 12e victoire pour Steve Lajoie
Pour Steve Lajoie, il s'agissait d'une 12e Coupe McCormick, le deuxième plus élevé derrière Serge Corbin qui en compte 25. (Photo : L'Hebdo - Bernard Lepage)

CANOTS.  Dans une course serrée du début à la fin, le tandem formé de Steve Lajoie et Mike Davis a remporté la 89e Classique de canots devant Guillaume Blais et Jimmy Pellerin. Il s’agit d’une 12e victoire sur la rivière Saint-Maurice pour Lajoie et une première pour son coéquipier.

La lutte entre les deux équipes a été serrée du début à la fin mais le duo canadien-américain a tout de même remporté les trois étapes de la course.  « Ça s’est joué dans les sprints. On savait que Guillaume et Jimmy étaient bon là-dedans mais on a gardé notre calme, a expliqué Steve Lajoie quelques minutes après sa victoire.

Lors de ses quatre dernières victoires à la Classique, Lajoie a coiffé le fil d’arrivée avec des coéquipiers différents : Guillaume Blais en 2017, Andrew Triebold en 2018, Jimmy Pellerin en 2019 et maintenant avec Davis. « C’est pas toujours facile de changer de coéquipier mais on s’adapte. C’est un bon challenge. » Le champion est particulièrement heureux dans ces occasions de donner l’opportunité à son coéquipier du moment de remporter leur première victoire comme ce fut le cas avec Jimmy Pellerin et maintenant, Mike Davis.

Une première pour Serge Pagé

L’une des belles surprises de cette 89e édition a été très certainement la 3e position raflée par le vétéran Serge Pagé et son jeune coéquipier Louis-Simon Pruneau. Pagé était d’ailleurs fort émotif à la fin de la course en rappelant que c’était son premier podium en 18 ans de carrière. « C’est incroyable. Je ne le réalise pas encore. On a connu un mauvais départ à la 3e étape mais on a travaillé fort durant toute la Classique. On a surmonté beaucoup d’épreuves », a poursuivi celui qui a déjà fait deux Classique avec le père de son coéquipier, Luc Pruneau, en 2002 et 2003.

Louis-Simon Pruneau a d’ailleurs signalé que son père était tout aussi excité que lui dans cette course. « En débutant la 3e étape, on savait qu’on avait une marge de manœuvre mais on ne voulait pas faire d’erreur aux rapides des Forges. C’est ma première saison avec Serge mais on pensait qu’on était capable de faire un top 5 mais un podium, je ne le crois pas encore », a déclaré le jeune canotier.

Dans l’épreuve du rabaska, Houle Asphalte Spartiates a contre toute attente remporté la victoire aisément devant les favoris L’As du Piano – Hockey Lemay.  » On ne s’y attendait vraiment pas, a d’ailleurs raconté Dave Petit. La moitié de l’équipe était nouvelle et L’As du Piano avait remporté toutes les courses cette année », a poursuivi le rameur qui dit que la 2e étape a été particulièrement difficile en raison des forts vents.

En classe mixte, les équipes de Sarah Lessard / Christophe Proulx et de Eve Chamberland / Francis Trudel se sont livrées une belle lutte tout au long des trois étapes mais c’est la première qui l’a emporté par un peu plus de quatre minutes.

En paddleboard, Thomas Budaj a de nouveau imposé sa loi avec une quatrième victoire lors des quatre dernières éditions.

Soulignons que 4 des 36 embarcations qui avaient pris le départ à La Tuque n’ont pu compléter la course. Enfin, si temps ensoleillé était idéale pour les spectateurs, les forts vents ont rendu de leur côté la vie difficile aux canotiers durant les trois jours de compétition.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires