Simona Halep bat Beatriz Haddad Maia en finale de l’Omnium Banque Nationale

La Presse Canadienne
Simona Halep bat Beatriz Haddad Maia en finale de l’Omnium Banque Nationale

TORONTO — La Roumaine Simona Halep a mis fin au superbe parcours de la Brésilienne Beatriz Haddad Maia cette semaine en remportant la finale de l’Omnium de tennis Banque Nationale en trois manches de 6-3, 2-6, 6-3 dimanche après-midi à Toronto.

Ce triomphe à ce tournoi d’envergure au Canada s’ajoute à ceux que Halep a enregistrés en 2016 et 2018, à Montréal, lorsque le tournoi était connu sous le nom de la Coupe Rogers.

«C’est difficile de comparer. Je suis une personne différente. J’ai tellement changé. Mais la joie de gagner un titre est la même», a déclaré la Roumaine de 30 ans, le trophée commémoratif de l’Omnium Banque Nationale à ses côtés.

«C’est une grande victoire, à mon avis. Je l’accepte à deux mains. Ça me donne un élan additionnel pour croire qu’il y a davantage à venir.»

L’issue du match s’est véritablement jouée lors des quatrième et cinquième jeux du set ultime.

Après avoir réussi un bris de service qui ramenait la manche à service égal, Haddad Maia a inscrit les deux premiers points du quatrième jeu. Halep a cependant gagné les quatre suivants pour un bris qui lui procurait une avance de 3-1.

Au cinquième jeu, au service de la Roumaine, le même scénario s’est répété et Halep a ainsi pu se bâtir une avance de 4-1.

Sur le premier point du jeu décisif, à son service, Halep a probablement inscrit le point par excellence du match. D’une position désespérée au fond du court, elle a effectué un coup droit en croisé qui a atterri tout juste à l’intérieur de la ligne de côté, à la droite de Haddad Maia, totalement impuissante.

Après avoir laissé filer une première balle de match à 40-0, Halep a pu savourer cet autre triomphe en terre canadienne lorsque la Brésilienne a retourné son service dans le filet, mettant fin à un superbe duel qui aura duré 2h18 minutes.

Avec ce 24e titre en carrière sur le circuit de la WTA, et un deuxième en 2022, Halep, 15e tête de série du tournoi, grimpera au sixième rang du classement mondial.

«Lorsque j’ai commencé l’année, je n’avais pas beaucoup de confiance et j’ai fixé l’objectif d’être, à la fin de l’année, top-10. Et me voici», a déclaré Halep.

«Il s’agit donc d’un moment très spécial. Je vais l’apprécier. Je vais me donner du mérite. Je rêve à plus.»

De son côté, Haddad Maia occupera le 16e échelon à la nouvelle publication des classements lundi. Elle était 24e à son arrivée à Toronto et 183e au monde en 2021.

«Je pense que nous nous améliorons beaucoup, tous les jours», a déclaré la Brésilienne de 26 ans. «Même pas lors des matchs mais à l’extérieur du circuit, lorsque nous nous entraînons.»

Sa semaine aura été marquée par des victoires contre quatre rivales du top-15 dont la Lavalloise Leylah Fernandez et la numéro un mondiale Iga Swiatek.

Revirement de situation

Haddad Maia, qui avait disputé sa demi-finale en soirée samedi — Halep avait joué la sienne en après-midi — a semblé dans de meilleures dispositions que sa réputée rivale en début de match, au point de se bâtir une avance de 3-0 grâce à un bris au deuxième jeu.

À partir de ce moment, la Roumaine a complètement renversé la vapeur et a gagné 25 des 36 points suivants, et six jeux consécutifs pour boucler le set initial en 50 minutes.

La Brésilienne a réagi avec vigueur en remportant les quatre premiers jeux du deuxième set avant que Halep ne mette fin à cette poussée en gagnant son service lors du cinquième jeu.

Haddad Maia a cependant tenu le coup, cette fois-ci, en gagnant aisément ses services lors des sixième et huitième jeux, forçant ainsi la tenue d’un set décisif qui allait mettre en valeur, une fois de plus, la ténacité et le côté bagarreur de Halep.

«J’essaie de me pardonner, même quand je rate (un coup) que je fais quelque chose de mal», a fait remarquer Haddad Maia au sujet de sa réaction au deuxième set.

«Même lorsque j’ai perdu six jeux de suite, je pense que Simona ne jouait pas son meilleur tennis et que peut-être, elle serait nerveuse aussi à ce moment.»

Plus tard dimanche, les Américaines Coco Gauff et Jessica Pegula ont remporté la finale du double féminin. Elles ont battu le tandem composé de l’Américaine Nicole Melichar-Martinez et de l’Australienne Ellen Perez 6-4, 6-7 (5) (10-5).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires