Sept entreprises recrutent 23 travailleurs à l’international

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
Sept entreprises recrutent 23 travailleurs à l’international
Photo prise en décembre 2018 lors du départ en Tunisie des participants de la cohorte 1. Sur la photo : Jean-Christophe Boucher (Hyco Montanhydraulik Group), Nancy Allaire (Créneau Machines) Julien Gauthier (Rovibec), Alex Bussière (Bussière recrutement), Éric Grandmont (Soudages MGR) et Mario Bureau (Usinage Servitech). (Photo : courtoisie)

ÉCONOMIE. Au cours des trois dernières années, le Créneau d’excellence Conception et fabrication de machines a accompagné sept entreprises de la Mauricie et de la Rive-Sud dans le recrutement de travailleurs qualifiés. À ce jour, ce sont 23 travailleurs qui ont intégré le marché du travail québécois.

La première mission a été organisée en décembre 2018 et a permis de recruter dix travailleurs pour quatre entreprises. La seconde a quant à elle permis à treize travailleurs de dénicher un emploi dans quatre entreprises.

Les démarches nécessaires entre le recrutement à l’étranger et l’accueil du travailleur en entreprise prennent généralement près d’une année. Vingt des travailleurs recrutés au cours des deux missions ont fait leur arrivée au Québec depuis novembre 2019 et leur intégration est en cours dans les entreprises. Trois autres travailleurs sont attendus d’ici les prochains mois.

Face au succès de la démarche, le Créneau d’excellence Conception et fabrication de machines organisera une troisième mission d’ici juillet. Pandémie oblige, celle-ci se déroulera de façon virtuelle avec des travailleurs de France et de Tunisie.

«Les entreprises recherchent surtout des soudeurs, des machinistes et des dessinateurs-concepteurs, énumère Nancy Allaire, directrice du Créneau d’excellence Conception et fabrication de machines.

«La réalité, c’est que les entreprises n’ont pas le choix de recruter de la main-d’œuvre à l’étranger parce que le nombre de finissants actuels à plusieurs programmes de niveau DEP est insuffisant pour combler les postes disponibles. Le recrutement à l’étranger devient une des solutions pour les entreprises», ajoute cette dernière.

Plusieurs éléments ont motivé le choix de la Tunisie comme destination pour le recrutement de travailleurs. Les formations de niveau DEP de la Tunisie ont été développées en collaboration avec l’Agence canadienne de développement international qui s’est grandement inspirée du modèle québécois. D’ailleurs, l’ensemble du cursus scolaire est comparable à celui du Québec. De plus, la population de la Tunisie est francophile, ce qui facilite l’intégration des travailleurs en sol québécois.

Les entreprises qui ont participé aux deux premières missions sont Soudages MGR de Sainte-Anne-de-La-Pérade, Usinage Servitech inc. de Trois-Rivières, Hyco Montanhydraulik Group de Saint-Wenceslas, Rovibec de Nicolet,  Groupe Mécanitec de Trois-Rivières, de Machineries Pronovost de Saint-Tite et Promatrice de Saint-Léonard d’Aston.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires