Saint-Tite veut rapatrier l’aréna

Saint-Tite veut rapatrier l’aréna
(Photo : (Archves L'Hebdo))

COVID-19. La Ville de Saint-Tite a officiellement informé le CIUSSS Mauricie/Centre-du-Québec, ces derniers jours, que son aréna ne sera plus disponible à compter du mois de septembre pour y tenir sa clinique de vaccination contre la COVID-19. C’est que les autorités municipales se préparent tranquillement à la prochaine saison de hockey mineur et de patinage de vitesse.

« La fin de la clinique est prévue pour le 10 septembre. Nous croyons que d’ici là, la cible de pourcentage de la population vaccinée que le gouvernement a fixée aura été atteinte », explique la mairesse Annie Pronovost qui estime que le passeport vaccinal que la Santé publique entend mettre de l’avant à l’automne incitera également les non-vaccinés à aller de l’avant dès cet été.

Elle souligne de plus que les jeunes ont été privés de sports pendant assez longtemps depuis le début de la pandémie. « Ils en ont besoin, insiste Annie Pronovost. Même nos ligues de garage veulent reprendre leurs habitudes. »

La mairesse de Saint-Tite se dit prête à accompagner le CIUSSS dans la recherche de nouveaux locaux advenant que les autorités de la santé publique veuillent permette une 3e dose à l’automne pour la clientèle plus vulnérable.

La Ville de Saint-Tite estime avoir besoin d’une semaine pour préparer la glace de son aréna en vue de la prochaine saison de hockey.

Dans la région, la Ville de Shawinigan a également informé la Santé publique régionale de son intention de rapatrier l’Aréna Gilles-Bourassa cet automne. Au CIUSSS, on dit évaluer présentement les alternatives afin de maintenir l’offre de proximité. Rappelons que le Sportium de Saint-Tite servait de clinique de vaccination depuis la fin du mois de mars dernier. (B.L.)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires