QUELLES SONT LES CONSÉQUENCES JUDICIAIRES DE LA CONDUITE AVEC LES FACULTÉS AFFAIBLIES?

QUELLES SONT LES CONSÉQUENCES JUDICIAIRES DE LA CONDUITE AVEC LES FACULTÉS AFFAIBLIES?

Être pris en flagrant délit de conduite avec les facultés affaiblies entraîne de lourdes sanctions, tout comme être aperçu en train de boire de l’alcool en conduisant. En fait, ces deux actes peuvent entraîner de lourdes conséquences, allant même jusqu’à la peine d’emprisonnement. Or, il existe un moyen de défense pour les personnes ayant fait fi des lois sur l’alcool au volant. En effet, il conviendrait de faire appel à un avocat en facultés affaiblies. En quoi peut-il être utile? Surtout, quelles sont les sanctions face à une telle infraction?

Quelles sont les principales caractéristiques d’un avocat?

Avant toute chose, il est requis de savoir qu’un avocat est un juriste dont la mission est de représenter et défendre en justice son client, dans le but de faire respecter ses droits. De par son professionnalisme, sa rigueur et sa droiture, l’avocat assure son client de l’aider dans sa cause de façon juste.

Mais en quoi un avocat peut-il aider une personne ayant été arrêtée pour alcool au volant?

Que fera l’avocat en facultés affaiblies dans l’affaire?

Avant que la cause ne soit entendue devant la cour, l’avocat en facultés affaiblies se chargera de recueillir toutes les informations nécessaires à la préparation d’un dossier. Par exemple, il mènera une enquête auprès des policiers ayant procédé à l’arrestation, question de vérifier si l’entièreté des droits de la Charte des droits et libertésa été respectée. De plus, cet avocat criminaliste pourra aider son client à se tourner vers divers moyens de défense, tout cela dans le but d’être acquitté ou d’obtenir une réduction de la peine.

L’avocat connaît toutes les procédures menant à une arrestation avec de l’alcool au volant, il est donc tout naturel de lui faire confiance.

Quelles sont les conséquences judiciaires résultant d’une prise d’alcool au volant?

Premièrement, il faut savoir qu’une infraction de ce type au Code de la route relève du Code criminel. Une personne se faisant arrêter pour conduite avec de l’alcool au volant peut donc encourir de lourdes sanctions, allant même jusqu’à l’emprisonnement. Bien entendu, tout dépend du taux d’alcool présent dans le sang (taux supérieur à 80 mg), le taux de récidive (si c’est la deuxième, troisième fois que cela arrive) et l’obéissance face au corps policier au moment de l’arrestation.

En cas de déclaration ou de verdict de culpabilité, le coupable peut se retrouver avec une amende salée, un casier judiciaire, une interdiction de conduire et l’obligation de posséder un antidémarreur éthylométrique pour un certain temps. En cas de récidive, toutefois, les sanctions seront beaucoup plus sévères, pouvant passer d’une peine d’emprisonnement à l’obligation de posséder l’antidémarreur à vie.

Pour éviter ces sanctions, pouvant aller jusqu’à la révocation complète du permis de conduire, il est essentiel de ne pas conduire lorsque son taux d’alcoolémie dans le sang dépasse la limite permise. Or, si cela survient, il est hautement recommandé de faire appel à un avocat en facultés affaiblies. Ce dernier pourrait jusqu’à faire diminuer la sanction imposée, par une recherche approfondie du dossier.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires