Quand les municipalités s’allient contre la violence conjugale

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
Quand les municipalités s’allient contre la violence conjugale
Le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale invite les municipalités à s’engager dans la lutte contre la violence conjugale. (Photo : courtoisie)

Le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale invite les municipalités à s’allier contre la violence conjugale. En Mauricie, ce sont 6 MRC et 14 municipalités qui ont joint la campagne en se proclamant alliées contre la violence conjugale.

« En tant que gouvernement de proximité, l’engagement des municipalités est nécessaire pour contrer la banalisation de la violence à l’égard des femmes, changer les mentalités et mieux faire connaître les ressources d’aide existantes », peut-on lire sur le site Internet du Regroupement.

En Mauricie, ce sont les MRC du Haut-Saint-Maurice, de Maskinongé, de Mékinac, de Shawinigan et des Chenaux qui ont répondu positivement à l’invitation. Pour Mékinac, les Municipalités de Grandes-Piles, Saint-Tite et Sainte-Thècle ont joint le mouvement, tout comme Batiscan, Saint-Maurice et Saint-Narcisse dans la MRC des Chenaux.

À Batiscan, les voix au Conseil de ville étaient unanimes: « La violence sous toutes ses formes est inacceptable. Il est important de la dénoncer, tout particulièrement la violence faite envers les femmes », insiste le maire de la municipalité, Christian Fortin.

La Municipalité est d’ailleurs sur le point d’établir une politique pour les familles et les ainés, à la suite de l’analyse d’un sondage mené auprès des citoyens à l’été dernier. Les résultats devraient être présentés au printemps 2020 ainsi qu’un plan d’action pour les trois prochaines années.

À ce jour, 632 municipalités du Québec, réparties dans 17 régions et plus de 90 MRC, se sont alliées contre la violence conjugale.

Lancée en 2016 par le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale et ses 43 maisons membres, cette campagne est une invitation aux municipalités du Québec à s’engager dans la lutte contre la violence conjugale.

Les maisons d’hébergement vont à la rencontre des élus municipaux des villes et villages qu’elles desservent pour leur demander de devenir municipalité alliée contre la violence conjugale. Elles leur proposent d’adopter une résolution en ce sens en conseil municipal et d’afficher ensuite publiquement leur prise de position au cours des douze jours d’action pour l’élimination de la violence envers les femmes, qui ont lieu chaque année du 25 novembre au 6 décembre.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de