Un nouvel opérateur pour la coopérative de Montauban

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Un nouvel opérateur pour la coopérative de Montauban
(Photo : courtoisie)

RELANCE. Menacée de perdre à nouveau son épicerie et sa station-service à compter de la mi-septembre, la Coopérative de solidarité Multiservices Montauban souffle à nouveau alors que le propriétaire de L’InterMarché de Saint-Ubalde a remporté un appel d’offres destiné à recruter un nouveau gestionnaire.

Le 2 juillet dernier, Dany Doucet, propriétaire du Marché Tradition à Lac-aux-Sables et opérateur du Marché Omni à Notre-Dame-de-Montauban, informait la municipalité et SONIC de son intention de mettre fin à son bail le 15 septembre. Propriétaire de l’immeuble et de ses infrastructures, la municipalité s’est  alors mise rapidement en mode solution.

«Nous avons lancé un appel de propositions et reçu deux plans d’affaires, celui de Vianney Dolbec, de Saint-Ubalde, et de Caroline Gagné, qui travaillait pour M. Doucet au Marché Omni», explique le maire Serge Deraspe.

Au terme d’un rigoureux examen des dossiers et d’entrevues menées avec les deux soumissionnaires, un comité de cinq personnes a opté pour le dossier de Vianney Dolbec qui s’affichera à Notre-Dame-de-Montauban sous la bannière Axep, une division de Loblaw (Maxi, Provigo, L’InterMarché, etc.).

Auparavant, le comité avait sondé dix-neuf intervenants de la communauté afin de savoir quels sont les besoins locaux en matière d’alimentation. Au terme de la consultation, trois éléments sont ressortis: la nécessité d’avoir une épicerie et non un dépanneur; des produits frais et variés; et enfin, des prix compétitifs.

Maintenant que le nouvel opérateur est choisi, le maire Deraspe rappelle que la balle est dans le camp de la communauté. «Si les gens n’achètent pas localement, notre nouveau locataire aura beau avoir les meilleurs produits et services, il va lui arriver la même chose que celui qui part.»

La même recette que Saint-Ubalde

Interrogé par L’Hebdo, Vianney Dolbec dit vouloir reproduire à Notre-Dame-de-Montauban la même recette qui lui a permis d’avoir du succès à Saint-Ubalde depuis l’acquisition de L’InterMarché il y a trois ans.  «Ça sera vraiment une épicerie, pas un dépanneur. On va occuper l’ensemble du plancher avec une petite aire de restauration. On va avoir de la viande, des fruits et légumes, des mets préparés. J’ai accès aux mêmes produits qu’on retrouve dans les Maxi», promet-il.

«À Saint-Ubalde, il y a 800 portes et il y en a 600 à Montauban. Ce sont des clientèles qui se ressemblent aussi. Il y a la population locale mais il y a aussi les villégiateurs dans les chalets, les campings», poursuit-il.

Vianney Dolbec, qui s’est engagé à conserver les cinq employés travaillant au Marché Omni, entend démarrer avec un inventaire de 100 000$ d’épicerie au nouveau Axep mais n’hésitera pas à en rajouter si la population répond. «Ici à Saint-Ubalde, je suis parti avec 300 000$ de stock et on en a 500 000$ aujourd’hui. C’est simple, si les gens veulent garder leurs services de proximité, ils doivent acheter local», termine M. Dolbec.

Un parcours tumultueux

Inaugurée en 2011, la Coopérative de solidarité Multiservices Montauban en sera déjà à son troisième opérateur. En novembre 2014, la Coop Saint-Ubald, qui gérait l’épicerie, la quincaillerie et la station-service depuis le début, jetait l’éponge en invoquant la non-rentabilité de l’entreprise. Après un intermède de quelques mois, les activités redémarraient en mai 2015, sans le département de quincaillerie, sous l’impulsion de Dany Doucet qui a annoncé son retrait pour septembre 2019.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
5 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Lynda lavoie
Lynda lavoie
3 années

Je suis très heureuse pour la population de Notre-Dame vous avez choisi une bonne personne et un excellent homme d affaire. Encouragez le il le mérite et vous aussi.

Hélène Chateauvert
Hélène Chateauvert
3 années

Il y a une erreur dans votre texte: l’Inter marché est à St-Ubald et non à Lac-aux-Sables.

Valérie Roche-Lavoie, présidente de la Coop
Valérie Roche-Lavoie, présidente de la Coop
3 années

Puis-je vous préciser, dans votre premier paragraphe, que M Dany Doucet a informé la Municipalité et la compagnie Sonic et non la Coopérative.
Merci, votre article est très complet et juste

Pierre Cossette
Pierre Cossette
3 années

Si tout le monde se donne la main et achète même si c’est un peu plus cher à l’occasion ça devrait fonctionner … Il y a des gens qu’on n’y voit jamais … Joindre les bottines aux babinnes serait une excellente idée …