Lien interrives La Gabelle: réouverture prévue dans les prochains mois

Photo de Pier-Olivier Gagnon
Par Pier-Olivier Gagnon
Lien interrives La Gabelle: réouverture prévue dans les prochains mois
Des travaux réalisés ce printemps au lien interrives de La Gabelle permettront sa réouverture. (Photo : courtoisie – Hydro-Québec)

NOTRE-DAME-DU-MONT-CARMEL. Fermé depuis le 11 juillet dernier, après qu’un automobiliste impatient eut happé un employé d’Hydro-Québec, le lien interrives de La Gabelle devrait rouvrir lors des prochains mois.

Cette décision a été prise par les partenaires du comité de travail, soit les représentants d’Hydro-Québec, de la Sûreté du Québec et des municipalités de Saint-Étienne-des-Grès et de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, lors d’une rencontre tenue le 5 février dernier.

«Le comité s’est entendu sur une série de mesures à mettre en place pour augmenter la sécurité au lien interrives de La Gabelle. Ces mesures sont fortement inspirées des experts qui connaissent bien la sécurité routière ainsi que du manuel de sécurité routière de l’Association mondiale de la Route», confie Lucie Roy, porte-parole d’Hydro-Québec.

«Ça va permettre de répondre aux types de problématiques rencontrées à La Gabelle sur les grands axes de la protection des piétons, des cyclistes, des travailleurs d’Hydro-Québec, de la visibilité, de la vitesse, de l’éclairage, des autres comportements inappropriés et de la continuité des installations pour s’assurer que toutes les clientèles utilisent le segment de passage qui leur est réservé.»

Il faudra toutefois attendre encore quelques semaines avant d’avoir une idée plus précise des moyens permanents qui seront mis en place. «On devra faire une évaluation technique de chaque mesure, évaluer les coûts et déterminer l’échéancier de travail avant de procéder à la réouverture. Le comité va maintenir un rythme de travail soutenu pour que les choses avancent dans ce dossier-là», révèle Mme Roy.

Satisfaction dans le milieu

Le maire de Notre-Dame-du-Mont-Carmel estime qu’il a finalement été possible de trouver un terrain d’entente satisfaisant pour toutes les parties. «Quand on a fait l’essai de trois semaines, on s’est aperçu qu’il y avait encore des comportements inappropriés, mentionne Luc Dostaler. Il a fallu trouver des solutions pour améliorer la visibilité et la sécurité des usagers.»

Selon le maire, les parties ont convenu d’ajouter de l’affichage et de revoir l’aménagement physique du lien interrives. «Il y a du travail qui pourra être fait au printemps, mais il faudra aussi attendre que la neige fonde pour terminer», précise M. Dostaler.

De plus, le lien sera fermé quand les employés d’Hydro-Québec y effectueront des travaux. «C’est pour assurer la sécurité des travailleurs. On est aussi en train de penser à une stratégie pour bien informer les citoyens quand il y aura fermeture de La Gabelle.»

«Le comité a convenu de se rasseoir à la même table régulièrement pour faire le point sur la situation et apporter des correctifs au besoin, ajoute-t-il.  On veut travailler plus étroitement pour éviter qu’une fermeture de plusieurs mois se reproduise. On veut aussi continuer de développer le parc. C’est un projet qui sera remis sur les rails.»

Pour sa part, le maire de Saint-Étienne-des-Grès était absent de la rencontre puisqu’il est en arrêt de travail, mais ce dernier se montrait optimiste face à une possible réouverture lors d’un récent entretien avec l’Écho de Maskinongé. La municipalité était quand même représentée par la directrice générale et le directeur des travaux publics.

(Avec la collaboration d’Audrey Leblanc)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de