Lien interrives La Gabelle : le FARR financera l’autre moitié des travaux

Par Rédaction Mékinac-Chenaux
Lien interrives La Gabelle : le FARR financera l’autre moitié des travaux
Lien interrives La Gabelle (Photo : courtoisie – Hydro-Québec)

NOTRE-DAME-DU-MONT-CARMEL. Bonne nouvelle : le gouvernement confirme que le Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR) viendra compléter les sommes requises pour réaliser les travaux visant à sécuriser le lien interrives de La Gabelle.

Cette confirmation permettra d’entamer sous peu les travaux, dans l’optique d’une réouverture du lien interrives au cours des prochains mois. Les travaux nécessaires seront aussi assumés à 50 % par la société d’État.

C’est ce que demandaient les maires des municipalités de Saint-Étienne-des-Grès et de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, Robert Landry et Luc Dostaler, qui refusaient de puiser à même les budgets municipaux pour défrayer les coûts des travaux.

Rappelons que le lien interrives est fermé à la circulation automobile depuis le 11 juillet 2018 à la suite d’un accident impliquant un employé d’Hydro-Québec. Quelques jours plus tard, un comité de travail avait été mis sur pied, regroupant les municipalités de Saint-Étienne-des-Grès et de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, la Sûreté du Québec, Hydro-Québec ainsi que la présence ad hoc du ministère des Transports.

Dans les dernières années, près de 1000 véhicules circulaient chaque jour sur le lien interrives.

«Je suis fier de constater que c’est le travail de concertation entre les députés, les maires et les représentants d’Hydro-Québec qui aura permis de trouver une solution durable pour les citoyens de la région. Le lien interrives de La Gabelle est essentiel en Mauricie, non seulement pour des raisons de circulation, mais également pour sa vitalité récréotouristique», indique Jean Boulet, ministre responsable de la Mauricie.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de