L’identification des champignons (partie 2)

Stéphane Lamanna
L’identification des champignons (partie 2)
Le butin est exhibé sur la table (Photo : Stéphane Lamanna)

CHRONIQUE. La semaine dernière, je vous ai parlé de l’identification des champignons à l’aide de photos et des groupes Facebook. Il s’agissait de combiner de belles photos et de demander à la communauté si quelqu’un reconnaissait le spécimen.

Au cours du weekend, nous avons expérimenté cette méthode. Aussitôt que nous avons trouvé un champignon en forêt, nous avons pris les photos nécessaires et envoyé le tout avec les informations sur le groupe Facebook « CMAQ- Cercle des mycologues amateurs de Québec ».

Avec grande stupéfaction, les gens venus s’initier à la cueillette ont obtenu quelques propositions de noms d’espèces en moins de 4 minutes. La force du nombre et de la communauté est rapide et puissante (si on a Internet en forêt).

Après une belle randonnée de cueillette, on expose son butin sur une table en rassemblant les champignons semblables. La saison est bien commencée, car nous voyons ici des ganodermes des pruches, des bolets bicolores (bleuissants) des chanterelles, des cèpes d’Amérique…

Pour identifier ceux qu’on ne connait pas, on se met à chercher dans les livres.  On peut simplement tourner les pages et regarder les images ou encore être plus futé et analytique.

Cette semaine, je vous présente une méthode d’identification basée sur un questionnaire. Les CLÉS d’identification, celles-ci existent dans plusieurs domaines. Que cela soit pour identifier une fourmi, une espèce végétale ou animale, le principe est le même.

Une question/affirmation est donnée et vous devez répondre par « oui ou non » et parfois par un choix de réponse. Le « oui » vous amène à une seconde question/affirmation, et le « non » à une autre. Dans ce type de recherche, vous devez avoir un bon vocabulaire, et des lexiques pour traduire des expressions en descriptions ou en image. Le livre « Champignons du Québec et de l’Est du Canada » de Raymond McNeil vous propose une clé page 418, un lexique p.426, et des images descriptives en page 31.

On peut trouver des clés sous forme d’arbre (graphique), ou encore, avec des questions/affirmations (textuel).

Prenons un exemple :

La première affirmation de la clé page 418 est :

1A-Champignons sans lame, ni tube, ni aiguillon… Voir question 2

1B-Autre combinaison de caractères… Voir question 5

Vous regardez votre spécimen et vous choisissez entre 1A ou 1B. Dans le cas où nous avons une chanterelle, il s’agit d’un champignon à replis. Il faudra choisir 1B et aller à la question 5.

5A-Champignons …constitué de tubes… voir question 6

5B-Champignons …pourvue d’aiguillons ou faux aiguillons… voir question 8

5C-Champignons à texture charnue dont la surface fertile, sous le chapeau, est pourvue de lamelles ou de plis lamelliformes… voir question 9

Ici on choisira 5C en continuant à la question 9.

9A-Champignons charnus en forme d’entonnoir ou de trompette, à fausses lamelles, à surface fertile pourvue de rides ou de plis lamelliformes plus ou moins profonds, décurrents et souvent interveinés. >Chanterelles…groupe 7.

9B-Champignons pourvus de véritables lamelles… voir question 10

Il ne faut pas choisir 9B, car les chanterelles n’ont pas de vraies lamelles. 9A nous conduira vers la septième section de ce livre qui traite du groupe des chanterelles. Il se pourrait aussi qu’il existe une clé d’identification des chanterelles. Le principe sera le même, et des informations sur la couleur, la grosseur, la texture, la forme, le milieu écologique vous seront proposées avec des choix de réponse vous conduisant vers une identification finale. Celle-ci sera unique et catégorique ou encore vous donnera plusieurs espèces vous demandant d’aller au microscope pour l’identification finale.

Je vous recommande d’écrire les chiffres et les lettres tout au long de votre raisonnement, car en cas de doute, il est plus facile de reculer et de trouver si nous avons fait une erreur dans le choix proposé. Dans cet exemple, 1B, 5C, 9A.

L’enquête ne se termine pas ici, elle se poursuit dans la validation des descriptions du livre en les comparants avec le spécimen. La chasse aux champignons comporte plusieurs aspects : Voyager vers la région de cueillette, marcher en forêt, découvrir, cueillir, voir des paysages, prendre l’air, rapporter le butin, se questionner pour l’identification, lire des livres, apprendre un nouveau vocabulaire, faire des analyses, des tests, consulter en bibliothèque…

Recherche dans les livres après la cueillette
Comparaison des descriptions du livre avec le spécimen

Sur ces photos, on profite des repas et des pauses pour faire des lectures et réviser les fiches descriptives taxonomiques. Il faut souvent passer autant de temps dans les livres que de temps en forêt.

Au besoin, on utilisera une autre clé, un autre livre, un logiciel (La Fonge 2.0), des calendriers, des tableaux d’espèces d’arbres…

Maintenant, à vous de vous transformer en cueilleur/enquêteur, en une espèce d’hybride entre les célèbres Grizzly Adams et Sherlock Holmes, et de découvrir le monde des champignons !

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de