Les œuvres de Guillaume Massicotte parsèment Champlain ce week-end

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Les œuvres de Guillaume Massicotte parsèment Champlain ce week-end
Guillaume Massicote, artiste (Photo : Marie-Eve Alarie)

CHAMPLAIN. Si vous observez bien, vous verrez un ours dans un arbre, une petite fille dans un ruisseau, un homme avec son canon à patate et d’immenses mantes religieuses sur les rues Notre-Dame et du Quai.

Il s’agit en fait de la plus récente exposition de l’artiste Guillaume Massicotte.

Avec Revisiter mon village par la cour arrière, il souhaitait mettre à l’avant‐plan le village de Champlain et ses gens par le biais de la sérigraphie et de la peinture. Fait cocasse: les personnages que l’on croise au gré de cette promenade sur la rue Notre-Dame sont des représentations de résidents du village.

«J’aime photographier les gens du village en action, sans qu’ils ne s’en rendent trop compte. Ça fait en sorte que j’ai une bonne banque de photos. Quand je sortais les œuvres cette semaine, les gens reproduits se reconnaissaient. Ça ressemble à l’approche de certains chansonniers, comme Gilles Vigneault qui aime nommer des gens dans ses chansons», explique Guillaume Massicotte.

Intégrées dans l’environnement extérieur, en plein cœur du village, les œuvres semblent prendre vie grâce à un effet de perspective dans la façon dont elles sont installées.

«Le concept de l’exposition est venu par étape, raconte le Champlainois. Il y a quelques années, avec les Frères Goyette, on a participé à une exposition pour laquelle on avait fait une mise en scène avec le chanteur et Sylvain en deux positions. C’était le fun en galerie, mais je le trouvais plus beau dans ma cour. Puis, deux ans plus tard, il y a eu une exposition collective dans l’ancienne caserne. J’avais soumis l’idée de travailler avec des personnages découpés pour jouer sur le plat de l’œuvre et la perspective dans l’espace.»

Les œuvres de Guillaume Massicotte parsèmeront les cours du village le temps de Phare sur Champlain. Par après, il aimerait continuer de faire vivre ces œuvres à travers les saisons et continuer de développer ce concept.

Les œuvres devraient se promener au cours des prochaines semaines. On pourra suivre le tout via la page Facebook de l’artiste et de l’exposition.

Dans le cadre de Phares sur Champlain, les enfants pourront réaliser de petites œuvres dans le même esprit que celles de Guillaume Massicotte dans le cadre d’un atelier qui se déroulera dans l’ancienne caserne.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de