Résultats des élections fédérales 2019

Suivez les résultats des élections fédérales 2019 dans votre circonscription en consultant notre page d'accueil.

Voir les résultats

Les MRC Mékinac et des Chenaux détaillent leurs demandes

Audrey Leblanc et Patrick Vaillancourt
Les MRC Mékinac et des Chenaux détaillent leurs demandes

POLITIQUE. En vue du vote du 21 octobre, les MRC des Chenaux et Mékinac  dressent leur liste de demandes aux candidats du comté. Trois enjeux majeurs se distinguent: le transport collectif, l’environnement ainsi que le réseau cellulaire et Internet.

Ce dernier point figure d’ailleurs au sommet des priorités pour le territoire. Rappelons que la MRC des Chenaux avait été contrainte d’abandonner son projet collectif de réseau de fibre optique puisque le gouvernement du Québec a refusé de lui accorder le prêt nécessaire de 11 M$. La Coalition Avenir Québec (CAQ) propose plutôt de mettre sur pied un projet-pilote d’un an avec un télécommunicateur privé.

Ce projet est en cours de réalisation, mais ne garantit pas pour le moment une couverture cellulaire et Internet optimale à long terme. Voilà pourquoi la MRC des Chenaux souhaite que les partis fédéraux prennent des engagements clairs en ce sens.

Quant à Bernard Thompson, préfet de la MRC de Mékinac, encore trop de gens utilisent des technologies qui sont loin d’être avancées sur le territoire. «La priorité des priorités pour nous c’est l’accès à la téléphonie cellulaire et à internet haute vitesse dans toutes les municipalités et dans tous nos rangs. Dans le nouveau pacte fiscal, il y aura des programmes pour de la technologie et de l’innovation 4.0, mais c’est difficile pour nous de faire des demandes de subventions quand on n’a même pas des services de base convenables. Le gouvernement fédéral s’est un peu compromis, mais on aimerait que le prochain se compromette davantage. Le temps presse!»

M. Thompson fait aussi référence à deux situations dramatiques sont survenues l’été dernier dans deux municipalités de Mékinac. Une première noyade à Mattawin lors d’une randonnée de rafting, et une deuxième noyade à Notre-Dame-de-Montauban.

«Ces deux événements malheureux justifient encore plus notre demande. Quand tes premiers répondants ne sont pas en mesure d’agir parce qu’ils n’ont pas accès au réseau cellulaire, c’est un problème sérieux. Certains secteurs de la route 155 n’ont pas de couverture, tout comme Notre-Dame-de-Mautauban, et encore plus à Sainte-Adelphe. Les entreprises privées ne sont pas prêtes à offrir une couverture cellulaire. Elles le sont seulement pour internet haute vitesse si le gouvernement veut investir l’argent nécessaire. Peu importe le parti politique, ça nous prend un appui majeur», conclut-il.

En matière d’environnement, le préfet de la MRC des Chenaux, Gérard Bruneau, croit que le gouvernement devrait jouer un rôle plus actif auprès des municipalités. «Il devrait s’investir pour nous aider à agir. Le gouvernement devrait développer une formule d’aide pour qu’on puisse faire plus pour préserver l’environnement. Les municipalités veulent bien faire. Les intentions sont là, mais c’est l’argent qui manque», soutient-il.

«Dans la même lignée, je crois que le gouvernement fédéral doit aider les communautés à développer leur réseau de transport collectif, ajoute M. Bruneau. Ce sont souvent des initiatives soutenues à bout de bras avec de petits budgets. En 2019, on devrait être capable de faire plus. Dans des milieux ruraux comme chez nous, c’est un outil de développement important.»

Les candidats

Dans le comté Saint-Maurice – Champlain, dont fait partie la MRC des Chenaux, les candidats dans la course:

  • Barthélémy Boisguérin pour le NPD
  • Michael Cloutier pour le Parti rhinocéros
  • François-Philippe Champagne, député sortant, pour le Parti libéral
  • Bruno-Pier Courchesne pour le Parti conservateur
  • Stéphanie Dufresne pour le Parti vert
  • Nicole Morin pour le Bloc québécois
  • Julie Déziel pour le Parti populaire du Canada
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de