L’engouement se sent déjà pour les propriétaires de terrains de golf

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
L’engouement se sent déjà pour les propriétaires de terrains de golf
(Photo : hebdo archives)

GOLF. Si l’été particulier de 2020 a permis aux propriétaires de terrains de golf de partout en province de ramener d’anciens joueurs et de faire découvrir le sport à des nouveaux, l’été 2021 sera sans doute la consolidation de cette nouvelle clientèle.

Au Club de golf de Ste-Flore, le coup d’envoi a été donné le vendredi 16 avril dernier. En plus de l’augmentation des membres, la température a été du côté des propriétaires afin de pouvoir ouvrir plus tôt comparativement aux années précédentes. «On s’attend à une grosse saison. L’an passé on a eu une saison extraordinaire et on a été gâté. Le golf a été plus populaire que jamais avec la pandémie. On s’attend à avoir plus de joueurs et plus d’achalandage. On peut voir que l’engouement est là dans l’ouest du pays, c’est parti en fou et nos représentants conseillent de se préparer à un gros été», commente le propriétaire Patrick Ladouceur.

Ce dernier indique même qu’il devra mettre un frein aux abonnements de saison prochainement pour laisser certains espaces pour les golfeurs d’un jour. «Certains clubs n’auront pas le choix de penser à mettre en place une liste d’attente. Il y a deux ans, j’avais 200 membres, l’an passé on avait 270 membres, et cette année si on continue au même rythme, on va monter en haut de 300.»

La saison se met en branle trois semaines d’avance comparativement aux autres années en raison de la belle température.

Club de golf de Grand-Mère

«Avec les signes que nous avons à date, on peut penser que la saison sera très bonne, lance Pierre Rousseau, propriétaire du Club de golf de Grand-Mère qui a ouvert le 16 avril dernier. C’est encourageant de voir l’engouement. On a 45 nouveaux membres à Grand-Mère, et ils sont dans la tranche d’âge de 19 à 35 ans. C’est une clientèle qu’on ne voyait plus tellement qui est revenue au golf.»

Le club compte maintenant 250 membres, comparativement à un peu plus de 200 pour les années précédentes.

La saison de golf du Club à Louiseville a commencé il y a maintenant plus de deux semaines. On peut compter près d’une cinquantaine de membres de plus comparativement aux autres années, ce qui porte le nombre à environ 250 membres. «On veut aussi laisser de la place pour les golfeurs d’un jour. Mais on n’est pas rendu à faire une liste d’attente pour les membres. Les visiteurs et les touristes qui viennent dans la région sont aussi une bonne source de revenus pour nous.»

Est-ce que M. Rousseau croit que le golf demeurera populaire après la pandémie? «Les gens ont investi dans l’équipement, pour des souliers, pour la cotisation, on pense qu’il y aura une rétention, mais il reste à savoir quel pourcentage.»

En plus, le printemps hâtif a contribué à ouvrir les terrains plus tôt. «À Louiseville, on a ouvert deux semaines plus de bonne heure, et à Grand-Mère, il y a des gens qui sont membres depuis 40 ans et ils ont vu ça juste 2-3 fois de jouer à la mi-avril. Pour Grand-Mère, c’est trois semaines plus tôt», ajoute le propriétaire.

Déjà deux semaines de golf à Lac-aux-Sables

Au Club de golf le Saint-Rémi à Lac-aux-Sables, la saison est déjà entamée depuis deux week-ends. «Comme le printemps est généreux avec nous, on a été en mesure d’ouvrir avec deux semaines d’avance, indique Martin Lafrenière, directeur général du Club de golf le Saint-Rémi. On a fait entrer nos employés plus tôt pour préparer le terrain. C’est exceptionnel d’ouvrir la saison si tôt avec les conditions qu’on connaît présentement. Nos membres nous sont fidèles, mais c’est clair que les joueurs d’un jour viennent en beaucoup plus grand nombre. Nous comptons 70 membres, et l’an passé, nous avons compté 10 000 entrées au club. Je crois que la saison sera aussi bonne cette année. Les gens ont repris goût au golf, et les gens avaient le goût de sortir.»

M. Lafrenière ajoute aussi que des golfeurs d’un jour de l’an passé ont pris leur carte de membre cette année, ce qui laisse présager une autre saison d’affluence vers les terrains. «On voit déjà des répercussions avec l’an passé.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires