Le marché public Kapibouska est là pour rester

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Le marché public Kapibouska est là pour rester
La seconde saison du marché public du Village Western Kapibouska prendra son envol le 25 juin prochain. Cette photo a été prise en début de saison l'été dernier alors que le port du masque n'était pas encore obligatoire. (Photo : Courtoisie Village western Kapibouska)

ALIMENTATION. Organisé à la hâte et comme solution de rechange l’été dernier en raison de la crise sanitaire, le marché public du Village western Kapibouska (VWK) a tellement bien fonctionné qu’il deviendra le volet principal du site dans le futur.

«Le MAPAQ a été si impressionné par l’attractivité que cela a soulevée pour une première année d’opération qu’il nous a versé une généreuse contribution pour qu’on revienne et qu’on se développe encore plus», souligne Marisol Gélinas, coordonnatrice du VWK à Saint-Tite.

Ouvert tous les vendredis de 16h à 19h, durant 14 semaines l’été dernier, ce sont entre 300 et 400 personnes qui y venaient chaque semaine faire leurs provisions auprès des producteurs locaux pour la plupart. «Cette saison, on va ouvrir de 16h30 à 19h30 parce que les gens n’avaient pas encore terminé de travailler quand on ouvrait. Pis on s’est rendu compte qu’il y avait encore des clients qui arrivaient quand on fermait», poursuit-elle.

Plusieurs nouveautés attendent les clients cet été lorsque le marché public démarrera ses opérations le 25 juin prochain. Des avances de toit totalisant 117 pieds seront installées sur tous les bâtiments du village western afin de permettre aux marchands et aux clients de se protéger du soleil ou de la pluie. Des trottoirs en bois sont aussi en train d’être construits devant les kiosques.

«On a reçu une aide financière de Kéroul qui vise à rendre le tourisme et la culture accessibles aux personnes à mobilité réduite. Avec ces trottoirs et le sol qui sera recouvert de poussière de pierre, ils pourront plus facilement circuler, tout comme les parents qui transportent leur enfant dans une poussette», explique Patricia Drolet, conjointe de Marisol et aussi très impliquée dans l’organisation du site. Le marché public sera également entièrement éclairé, ce qui comblera une lacune alors qu’en fin de saison estivale, le soleil se couche plus tôt.

Preuve du succès de la première saison, presque tous les marchands ont signifié leur intérêt à revenir cette année. «Il n’y en a que trois qui ne seront pas de retour et c’est tout simplement parce qu’ils sont déjà débordés de leur côté», sourit la coordonnatrice du village western. Certains permanents et d’autres temporaires, mais en rotation, entre 20 et 25 marchands seront ainsi sur place tous les vendredis jusqu’au 24 septembre.

Un nouveau bâtiment, le magasin général, a aussi été construit pour servir de petite boutique ouverte à l’année. «C’est isolé quatre saisons et on va y retrouver toute une gamme de de produits agroalimentaires locaux comme la truite fumée de Saint-Alexis-des-Monts ou le lapin de Saint-Tite par exemple», explique Patricia Doucet.

Du côté animation, le marché public innove également. Grâce à l’appui d’À la Fût, des artistes country locaux offriront des performances tous les vendredis durant les heures d’ouverture. La station radio Country Pop (anciennement CFUT) et de Shawinigan y présentera une émission en direct. Country Pop sera également de retour à Saint-Tite les samedis pour y offrir une autre émission de country avec Cindy Bédard qui présentera un artiste country.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires