La saison de baseball prend son envol

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
La saison de baseball prend son envol

Les 12 formations de la Ligue de baseball Senior A de la Mauricie ont foulé le terrain pour la première fois la semaine dernière. L’Hebdo Mékinac/Des Chenaux a discuté avec les gouverneurs de chacune des quatre équipes de la MRC des Chenaux.

Les Mustangs de Sainte-Anne-la-Pérade tenteront de répéter leurs exploits de l’an dernier, eux qui avaient remporté le championnat de la saison régulière avec 12 gains contre seulement 4 revers.

«On est optimiste, car on a le même groupe de joueurs que nous avions l’an dernier. On avait terminé au premier rang de la ligue avec 12 victoires et 4 défaites. Si nos joueurs sont aussi performants que l’an dernier, on devrait avoir le même genre de saison», a témoigné le gouverneur et entraîneur des Mustangs, Sébastien Rompré.

«Pour connaître du succès, nos lanceurs devront bien faire au monticule, notre attaque devra produire des points et notre défensive ne devra pas commettre trop d’erreurs.»

Du côté des A’s Stratos de Mont-Carmel, quelques ajouts de taille pourraient permettre aux A’s de figurer parmi les formations de tête du circuit.

«Pour une seconde saison consécutive, nous comptons sur le retour de notre entraîneur chevronné, soit l’ancien entraîneur des Cascades de Shawinigan, Patrick Bourbeau. Ce dernier nous a permis d’augmenter significativement notre calibre de jeu et nous continuons d’être dans la pente ascendante. Mon deuxième bras droit, Mathieu McMurray, m’aidera à gérer l’équipe. Nous agirons tous deux à titre d’entraîneurs adjoints», a quant à lui indiqué Raphaël Blais, gouverneur des A’s de Mont-Carmel.

Les A’s avaient terminé la saison 2018 avec un dossier de .500, soit 8 gains contre 8 revers.

«Côté recrues, nous avons mis la main sur un receveur ayant joué pour les Aigles de Trois-Rivières dans le calibre élite, soit Guillaume Guy. En plus de stabiliser cette position essentielle, ce dernier est reconnu pour son excellence. Nos attentes sont élevées à son sujet. Éric Dubois, le vétéran artilleur et ancien des Cascades, devrait performer à la majorité, voire la totalité de nos 16 matchs. Il est dominant sur le monticule à chacune de ses sorties», ajoute coach Blais.

«Outre ça, nous avons dû essuyer la perte d’un joueur de cœur et de talent en Paul-André Patry. Toutefois, l’arrivée de Guy, la stabilité sur le monticule et la présence d’un entraîneur émérite devraient nous permettre d’absorber l’immense perte qu’est le départ de Patry. Fait à noter que notre staff est composé de 11 vétérans sur 12 joueurs. Nous sommes confiants de viser le .500, mais la ligue se renforcit saison après saison. Nous savons que le calendrier ne sera pas de tout repos avec nos six premiers matchs sur la route.»

De leur côté, les Condors de Saint-Maurice ont désormais le champ libre territorial avec le déménagement du Bonichoix Masson de Saint-Maurice vers Pointe-du-Lac.

«On entrevoit la saison avec beaucoup de positif. L’an dernier, on a eu une fiche de .500, mais on a fait quelques acquisitions pour aspirer aux grands honneurs. On a été cherché, notamment, Philippe Bellerive et Félix Tétrault qui sont deux grosses acquisitions au monticule», a commenté l’entraîneur et gouverneur des Condors de Saint-Maurice, Louis-Philippe Prince.

«Il y a au moins sept joueurs qui sont là depuis que j’ai pris l’équipe en charge il y a quatre ans alors on a un excellent noyau. J’ai 32 ans et je suis le troisième plus vieux de l’équipe alors on devrait être correct pour plusieurs années encore. (…) Pour connaître du succès, on a toujours été fort au bâton et en s’améliorant grandement sur la butte, il faut juste minimiser les erreurs en défensive et on a une formule gagnante pour aller jusqu’au bout selon moi.»

Du côté des Sénateurs de Saint-Tite, l’équipe tentera de poursuivre sa progression, elle qui n’avait récolté que 3 gains en 16 duels l’été dernier.

«Ça va être mieux que l’an dernier. On ne peut pas faire pire!», lance d’emblée Luc Vézina, entraîneur-chef. «Nous avons acquis des jeunes pour boucher nos trous. On a été chercher un jeune lanceur de 25 ans en Shawn-Francis Chayer et on peut compter sur le retour de Marco Michaud qui n’était pas sensé jouer. Ça devrait nous donner un peu plus de gaz.»

«Ça devrait être plus intéressant cette saison et on devrait être plus compétitif. L’an dernier, ça arrivait souvent qu’on n’avait pas l’air dans la même ligue que les autres. Il va falloir frapper beaucoup plus cette année, et que nos lanceurs nous en donnent plus.»

Les 12 équipes disputeront 16 parties lors du calendrier qui s’échelonnera jusqu’à la fin du mois d’août.

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de