«La rentrée s’est merveilleusement bien passée» – Martin Lafrenière

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
«La rentrée s’est merveilleusement bien passée» – Martin Lafrenière
Le club de golf Le St-Rémi, situé à Lac-aux-Sables, a vu le jour en 1970 sous le nom du Club de Golf Tawachiche. Photo via Facebook

Le club de golf Le St-Rémi, situé à Lac-aux-Sables, a lui aussi connu un départ canon lors de la journée de réouverture. Les golfeurs ont affiché présents dans les deux dernières semaines, laissant planer que l’été est enfin arrivé.

«La rentrée s’est merveilleusement bien passée, au-delà ce que l’on s’attendait», lance d’emblée le directeur général du club de golf Le St-Rémi, Martin Lafrenière. «On voit que les gens avaient hâte de revenir sur les terrains et nous étions prêts!»

«On remarque que les golfeurs sont très attentifs aux consignes et les respectent vigoureusement. Ils ne veulent pas qu’on fasse un pas en arrière, surtout pas qu’on retourne en mode fermeture. On le constate aussi à la boutique lorsqu’ils viennent s’inscrire. Ils respectent la distanciation et les flèches que nous avons installées au sol de sorte que personne ne se croise.»

Au moment d’écrire ces lignes, il n’était pas possible d’embarquer deux golfeurs à bord d’une même voiturette, mais ce n’était qu’une question de temps. «On attend nos séparateurs dans les prochains jours, et d’autres la semaine prochaine.»

«On a procédé aux mêmes adaptations que l’on voit sur les autres terrains de golf du Québec. Les fanions restent en place et un mécanisme d’éjection de la balle a été installé. Il est facilement activable à l’aide du putter. Nous avons retiré les lave-balles, ainsi que les serviettes à bord des voiturettes», explique M. Lafrenière.

Pertes financières

Évidemment, comme c’est le cas pour toute autre entreprise de la région, la COVID-19 aura un impact négatif sur le bilan financier annuel du côté du club de golf Le St-Rémi.

«L’annulation du Festival Western a le plus gros impact pour nous parce que le terrain était plein pendant dix jours. La fermeture du restaurant et de la salle à manger nous fait mal également. On offre un casse-croûte en service take-out entre les 9e et 10 trous, mais la perte du 19e trou fait mal», concède-t-il.

«On doit aussi compter parmi les pertes tours les revenues des compétitions et des tournois qui seront annulés. On a aussi un espace appelé à «Remise à bâtons» où les gens louent un espace pour y laisser leur sac et lui aussi est fermé jusqu’à nouvel ordre.»

Pour ce qui est de la vente de cartes de membre, le nombre est demeuré stable par rapport aux années antérieures. Pour de plus amples informations, visitez le https://www.golfstremi.com/.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de