La Corde à Linge explore un nouveau registre théâtral

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
La Corde à Linge explore un nouveau registre théâtral
Les comédiens Daniel Beaupré, Nicole Bédard, Anie Lévesque, Alexis Rheault, Jean-François Asselin et Tristan Beaupré sont de la distribution de la pièce (Photo : courtoisie)

THÉÂTRE. La Corporation théâtrale La Corde à Linge présentera la comédie dramatique L’été dernier à Golden Pond ce printemps.

Mise en scène par Guy Baillargeon, assisté de Lucie Langlais, cette pièce de l’auteur américain Ernest Thompson raconte l’histoire d’un couple vieillissant, Esthel et Norman,  qui passe chaque été au lac Golden Pond.

Le couple est visité par leur fille Chelsea avec son fiancé Billy Ray et son fils Billy Ray Jr. La pièce explore la relation souvent turbulente que la jeune femme partageait avec son père en grandissant et les difficultés rencontrées par un couple au crépuscule d’un long mariage.

Avec cette pièce, la troupe sort de son registre essentiellement comique des dernières années pour proposer une œuvre qui comporte ses moments plus intenses.

«C’est une pièce qui est un coup de cœur pour moi, confie le metteur en scène et président de la Corporation théâtrale La Corde à Linge, Guy Baillargeon. Ça remonte à ma jeunesse, quand j’ai vu le film tiré de la pièce de théâtre. Notre public aime les bonnes comédies qui s’apparentent au vaudeville ou au théâtre d’été, mais je crois qu’on a aussi, en partie, une responsabilité de l’éducation de la population vers d’autres types de théâtre. La pièce est très drôle, mais elle est également marquée par des conflits familiaux.»

M. Baillargeon souhaite ajouter sa couleur à l’œuvre. «Il y a des moments lors desquels il ne faut pas passer à côté de l’intensité dramatique, souligne-t-il. Mais en parallèle, on sourit aussi. Je crois que les gens vont embarquer. Et puis, c’est une pièce qui va trouver un écho chez beaucoup de personnes. Ça ramène à ces étés que plusieurs allaient passer au chalet, en famille, au bord d’un lac.»

Le décor sera complètement ouvert. La nature y sera omniprésente, notamment grâce à des effets multimédias.

Père et fils sur scène

Le metteur en scène peut compter sur une distribution d’expérience qui met en vedette Daniel Beaupré, Nicole Bédard, Anie Lévesque, Alexis Rheault, et Jean-François Asselin. Tristan Beaupré, fils de Daniel Beaupré, complète la distribution dans le rôle de Billy.

«Il y a aussi une complicité entre les personnages de Norman et Billy, défendus par le père et le fils sur scène. C’était un peu escamoté dans le texte original. Ça représentera un défi de mise en scène puisque je compte ajouter des éléments dans la mise en scène pour mettre davantage de l’avant cette complicité», précise Guy Baillargeon.

«Daniel a déjà pris part à quelques productions avec nous, tandis que c’est la première expérience de Tristan avec nous. Il est un humoriste en herbe, mais espère entrer dans une école de théâtre après le secondaire. Il a tout ce qu’il faut! Il tire vraiment bien son épingle du jeu et je pense que les gens vont l’apprécier», ajoute-t-il.

La production sera présentée les 27 et 28 mars, ainsi que les 3 et 4 avril à 20h à l’auditorium Gratien-Gélinas de l’école secondaire Paul-Le Jeune de Saint-Tite.

«Permettez-vous de découvrir une belle œuvre et de beaux talents régionaux! Je pense que les spectateurs vont être charmés», conclut-il.

Les billets seront en vente au coût de 18$ à partir du 13 mars au Dépanneur Yves Gagnon et à la Pharmacie Proxim de Saint-Tite. Il est aussi possible de réserver des billets par courriel en écrivant à theatrecordealinge@gmail.com

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de