Jonathan Bellemare rentre à la maison

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Jonathan Bellemare rentre à la maison

Jonathan Bellemare vient d’accrocher ses patins, mais il avait planifié depuis longtemps son après-carrière. Le nouvel assistant-entraîneur des Cataractes de Shawinigan est heureux de rentrer à la maison.

L’ancien joueur étoile du Blizzard/Draveurs de Trois-Rivières, dans la LNAH, a passé la majorité de sa carrière junior à Shawinigan avant d’être échangé à Hull en 2002-2003. En 206 matchs à Shawinigan, il avait inscrit 97 buts et 167 aides, pour un total de 264 points. Il a ensuite passé onze ans en Europe, dont dix avec la formation d’Angers. Il vient de mettre un terme à sa carrière d’hockeyeur après cinq saisons dans la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH).

«Quand j’ai su que les assistants ne revenaient à Shawinigan, j’ai fait savoir à Martin (Mondou) que j’étais intéressé par le poste. On en avait déjà discuté ensemble auparavant alors à partir de là, le mécanisme s’est mis en branle et j’ai rencontré Daniel Renaud», lance-t-il.

«Depuis que je suis revenu de la France, je me suis impliqué ici et là. J’ai aidé les Cataractes au camp d’entraînement avec Martin Bernard. J’ai toujours su que je voulais entraîner et j’entraîne AVEC les Braves, à Grand-Mère, au programme scolaire depuis tout près de quatre ans.»

Le Shawiniganais s’estime chanceux de pouvoir travailler dans son coin de pays.

«C’est le fit parfait de pouvoir le faire dans ma ville et je suis attaché aux Cataractes depuis toujours. J’ai même joué ici et c’est une grande fierté de pouvoir travailler avec l’organisation des Cats», témoigne-t-il.

«Mon rôle, ça va être de faire part de mon expérience aux joueurs et de leur amener mon vécu et mes connaissances. J’ai un rôle avec les joueurs d’avant et l’avantage numérique. Ça se déroule bien jusqu’à maintenant et je vois ça comme un très beau challenge.»

C’est avec les 3L de Rivière-du-Loup, dans la LNAH, que l’attaquant de 37 ans aura disputé son dernier match.

«J’avais pris la décision de me retirer à la fin de saison. J’étais rendu à Rivière-du-Loup alors ça faisait beaucoup de voyagement. Je vieillis aussi, alors je voulais me consacrer à mon rôle d’entraîneur», ajoute-t-il.

«C’est une adaptation de ne plus être du côté de la chambre des joueurs, mais du côté du bureau des coachs. Ce qui est bien, c’est que je suis encore passionné par la game et j’ai encore la chance de rester dans l’entourage, de parler de hockey et développer des joueurs.»

Le Shawiniganais aura joué dix ans avec Angers, au nord-ouest de la France, où il a disputé un total de 250 matchs. Il a inscrit 140 filets et ajouté 255 aides. Il y était pour le match d’ouverture où son chandail était retiré.

«J’étais bien content qu’ils me permettent de voyager et de vivre ce moment-là. Je conserve d’excellents souvenirs d’Angers, tant sportif que familial, de la ville et des amis. C’était de belles émotions! Ils ont décidé de faire ça au premier match d’inauguration du nouvel aréna et c’était très bien organisé», conclut celui qui a vécu le moment avec sa mère, sa femme et ses deux enfants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de