Frais supralocaux : Mont-Carmel propose une alternative

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
Frais supralocaux : Mont-Carmel propose une alternative
(Photo : courtoisie)

NOTRE-DAME-DU-MONT-CARMEL. Dans la foulée des frais supralocaux imposés par la Ville de Trois-Rivières, la Municipalité de Notre-Dame-du-Mont-Carmel a trouvé une solution pour éviter que des joueurs de soccer de la MRC des Chenaux soient pénalisés. Elle leur propose de se joindre à son équipe, les Chevaliers.

Cette initiative est celle de Guy-Luc Beaupré, le responsable des loisirs, de la culture et des communications à la Municipalité de Notre-Dame-du-Mont-Carmel. L’annonce des frais supralocaux a fait couler beaucoup d’encre et elle a aussi soulevé la grogne de bien des parents. Face à cette colère, M. Beaupré a entrepris des démarches pour proposer une alternative aux familles.

«Du jour au lendemain, on apprenait que ça coûterait 311 $ à de frais supralocaux par joueur. Ça, c’est sans compter le montant requis pour l’inscription. Je comprends les gens d’avoir fait le saut. Je me disais que si on ne faisait rien, c’est certain qu’il y aurait eu une baisse importante des inscriptions. Et je voulais éviter ça», mentionne-t-il.

M. Beaupré est donc allé cogner à la porte des Municipalités de Champlain et de Saint-Maurice, qui comptent plusieurs joueurs de soccer pratiquant à Trois-Rivières, en raison de leur position géographique.

«L’idée, c’est que les joueurs puissent à la fois pratiquer chez eux, dans leur municipalité, et ici, à Mont-Carmel. On a l’espace nécessaire et un nouveau grand terrain, mais on trouve ça important qu’ils puissent aussi utiliser les installations qu’ils ont chez eux», explique M. Beaupré.

Plusieurs nouveaux joueurs

Ayant en main une réponse positive de la part des deux municipalités concernées, M. Beaupré a contacté le club des Chevaliers pour lui demander son appui et voir comment le tout pouvait s’orchestrer.

«On a accepté de se joindre au projet et on a vite entrepris des démarches de notre côté pour être en mesure de bien accueillir les nouveaux joueurs», indique André Thomas, directeur technique et fondateur des Chevaliers.

«J’anticipe un ajout de 70 joueurs, donc ça nous prenait huit entraîneurs de plus, poursuit ce dernier. On les a trouvés rapidement et on est maintenant prêts.» En comptant les nouvelles inscriptions, le club devrait dépasser le cap des 300 joueurs cette année. À ses débuts, en 2013, on dénombrait 60 joueurs.

Éviter les frais de transfert

Le seul détail qui reste à régler, ce sont les frais de transfert. Il faut savoir qu’un joueur qui passe d’une équipe à une autre engendre des coûts de 100 $. Ce montant doit être payé par l’équipe nouvellement choisie. À titre de comparaison, les frais d’inscription, par joueur, se situent entre 100 $ et 140 $.

Avec l’arrivée de 70 nouveaux joueurs, cela représenterait des frais de transfert de 7 000 $ pour les Chevaliers. Des discussions pour éviter cette facture, compte tenu de la situation particulière, sont en cours entre les dirigeants des Chevaliers et l’Association régionale de soccer de la Mauricie.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de