Résultats des élections fédérales 2019

Suivez les résultats des élections fédérales 2019 dans votre circonscription en consultant notre page d'accueil.

Voir les résultats

Festival Western: une 52e édition se termine

Par Rédaction Mékinac-Chenaux
Festival Western: une 52e édition se termine
Le directeur général du Festival Western de St-Tite, Pascal Lafrenière, et le président de la 52e édition, Hugues Carpentier (Photo : Alain Lambert)

ÉVÉNEMENT. Le 52e Festival Western de St-Tite à peine terminé, l’organisation dresse déjà un bilan très satisfaisant de cette édition 2019.

Même si les chiffres officiels seront dévoilés vers le mois d’octobre, l’organisation parle déjà de statistiques comparables à celles des années antérieures, soit d’environ 600 000 visites.

«Avec les chiffres qu’on a sur nos ventes de billets et avec nos échanges avec les commerçants, ça nous donne des indicateurs pour se projeter sur une année qu’on qualifie de régulière pour nous», indique le directeur général du Festival Western de St-Tite, Pascal Lafrenière.

Si la pluie qui s’est invitée à quelques reprises au cours la semaine, dont les deux samedis, l’organisation relève que ce sont les activités intérieures qui ont été plus achalandées à ces moments. Toutefois, l’impact de la météo s’est fait sentir au niveau de l’achalandage chez les commerçants, selon certains d’entre eux.

«Quand il fait pas beau, les gens entrent dans nos chapiteaux. Donc il peut y avoir un impact pour les commerçants dans la rue», conçoit M. Lafrenière.

Des spectacles variés et appréciés

Pour sa 52e édition, le festival y est allé d’une programmation variée, avec des valeurs sûres comme Renée Martel, Guylaine Tanguay, les Pionniers/Pionnières, etc. Les spectacles de New Country de Brett Kissel et Matt Lang ont aussi connu un grand succès. Ils affichaient d’ailleurs complet plusieurs semaines avant le festival.

Parmi les coups de cœurs 2019, notons la présence du Carrousel de la Gendarmerie Royale du Canada (GRC). Composé de 32 cavaliers et de leur monture, le Carrousel de la GRC propose un spectacle impressionnant jumelant des figures et des chorégraphies exécutées au son de la musique.

2019 marqué par le virage vert

En ce qui a trait au virage vert entrepris par l’organisation, 2019 aura été une année de collecte de données en vue d’établir des actions futures. Avec l’adoption du plan d’action en développement durable, en collaboration avec la SADC de la Vallée-de-la-Batiscan, cette année aura permis d’aller au-devant des festivaliers pour tâter le pouls et faire un échantillonnage des bacs de déchet et de récupération.

«Ça va nous permettre d’apporter des actions encore plus concrètes dans les années à venir. C’est une priorité pour nous, ça a une grande importance car ça fait partie de nos valeurs.»

Consciente qu’elle ne pourra peut-être jamais être zéro déchet, l’organisation envisage tout de même différentes solutions pour réduire la quantité de matière générée et envoyée à l’enfouissement. Outre la réduction à la source, le tri des matières recyclables est une des avenues, afin d’inclure à l’actuel tri des canettes toutes les autres matières plastiques et en verre qui sont recyclables.

Bains de foule politiques

En ce début de campagne électorale fédérale, les chefs de partis sont tour à tour venus prendre un bain de foule à Saint-Tite au courant de la semaine. Une belle visibilité pour eux, mais aussi pour le Festival Western. Ce fût le cas de Jagmeet Singh (NPD), Andrew Scheer (Parti Conservateur), Daniel Green (chef adjoint Parti Vert), Yves-François Blanchet (Bloc Québécois) et Justin Trudeau (Parti libéral), accompagnés des candidats de la région. Et comme Saint-Tite sait le faire, ils ont tous été accueillis chaleureusement.

«On a eu une rencontre privée avec tous les chefs des partis politiques, raconte M. Lafrenière. La loi sur le bien-être animal est une loi provinciale donc on a peu échangé sur ce sujet, mais on les a rencontré pour faire valoir l’importance que le gouvernement canadien doit soutenir les événements.»

Le Festival Western de St-Tite a aussi accueilli de nombreux médias nationaux pendant sa 52e édition. D’ailleurs, deux équipes de médias français étaient sur place cette semaine.

Le rodéo, activité phare

Les 10 rodéos professionnels présentés pendant le festival ont encore cette année impressionnés les spectateurs par le haut calibre des cowboys participants.

En tant qu’organisateurs experts, les membres de l’équipe Festival Western de St-Tite se donnent comme mission d’éduquer les spectateurs au niveau sportif. Par l’interaction des animateurs, ils démystifient ce sport, le déroulement des disciplines, la façon d’attribuer les points, l’octroi des bourses, etc. On sait que chaque année, l’assistance aux rodéos demeure toujours constant.

Si les deux dernières années ont été particulièrement préoccupées pour l’organisation avec cette polémique entourant les rodéos et le bien-être animal, on demeure confiant d’ici le dépôt du rapport du comité consultatif, attendu cet automne.

«On est confiant, on sait qu’on fait bien les choses, indique le directeur général. Ça fait 20 ans qu’on travaille notre protocole et on n’a jamais eu d’avis du MAPAQ. Mais est-ce qu’on peut améliorer certaines choses? Assurément. Par contre, on sait qu’on fait déjà bien, le MAPAQ n’est jamais intervenu donc on va continuer dans ce sens-là. Si le rapport qui sera déposé à l’automne amène des suggestions, on va les écouter évidemment.»

Suite au dépôt de ce fameux rapport, l’organisation du festival pourra néanmoins échanger sur le sujet avec le ministre et apporter ses propres recommandations.

Muselières pour chiens

Par ailleurs, la nouvelle règlementation de la Ville de Saint-Tite imposant la muselière aux chiens a été bien accueillie parmi les festivaliers. «On était favorable à cette nouvelle réglementation mais c’est une décision de la Ville de Saint-Tite. Les gens ont bien collaboré et je pense que ça a été bien perçu», estime le directeur général.

On sait que cette nouvelle règlementation précise que les chiens de plus de 9 kg (20 livres) portent une muselière en plus d’être tenu en laisse dans le mail piétonnier lors de l’événement.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de