Expédition réussie pour Frédéric Dion

Par Rédaction Mékinac-Chenaux
Expédition réussie pour Frédéric Dion
(Photo : courtoisie)

DÉFI. Après 2500 km à vélo, 50 km à pied et 40 km sur un radeau dans trois pays (Chili, Bolivie et Brésil), les aventuriers Frédéric Dion, Daniel Barriault et Jacob Racine ont terminé leur expédition, qui avait commencé le 2 décembre dernier.

Vers 15h le 16 janvier, ils ont atteint le pôle intérieur de l’Amérique du Sud, situé dans la région de Mato Grosso au Brésil.

«Ce que nous retenons de cette aventure, ce n’est pas la destination, mais davantage le chemin parcouru. En équipe, nous avons relevé un énorme défi impliquant un dépassement de soi hors du commun!», affirme Frédéric Dion.

Le pôle intérieur

Le pôle intérieur (pole of inaccessibility) est le centre du continent. Il s’agit du point le plus éloigné des côtes. Hier, dans la région de Mato Grosso, tous les trois ont traversé à pied un champ de soya et une jungle assez dense sur une distance de 1,5 km afin d’atteindre le pôle. «On a eu droit à des herbes coupantes et des piqûres de guêpes pour terminer ce périple», raconte Jacob. Les trois aventuriers s’entendent sur l’intensité des dernières semaines. Atteindre le pôle, c’est une chose, mais le défi était surtout associé au trajet choisi par les aventuriers pour y arriver: 50 jours d’émotions fortes!
Repousser ses limites

Ils ont dû repousser leurs limites à plusieurs reprises en faisant souvent de 9 à 10h d’activité physique par jour avec un vélo de 125 livres incluant le matériel, une chaleur extrême et des orages, une dépense énergétique de 7000 à 8000 calories par jour et de la nourriture en quantité limitée. Depuis le 2 décembre, ils ont atteint la côte d’Huara au Chili à la nage, traversé le désert d’Atacama, le désert Salar de Coipasa, le désert Salar d’Uyuni et la Cordillère des Andes à vélo. Fin décembre, ils ont dû modifier leur itinéraire. Ils ont quitté leurs radeaux sur le Rio Grande afin de poursuivre leur route à vélo en raison de la navigation trop dangereuse sur cette source de l’Amazone. Ce changement a entraîné un retard de 5 jours. Ils ont dû mettre les bouchées doubles et rouler environ 110 km par jour via la Cordillère des Andes et ensuite sur une route au coeur des champs puis de la jungle bolivienne. Ils se sont ensuite rendus au Brésil afin d’atteindre le pôle intérieur comme prévu.

«Je retiens la constance des efforts à fournir. On a eu droit à très peu de repos. C’était exigeant du début à la fin!», explique Frédéric. De son côté, Jacob a été affecté par la chaleur extrême. «Cette aventure me confirme que mon corps est beaucoup mieux adapté au froid!»

Pour sa part, Daniel, qui vivait une première expédition de cette envergure, n’a pas l’intention d’en rester là: «Je sais que l’aventure fait maintenant partie de ma vie!»

Ce qui ressort également de cette aventure, c’est l’esprit d’équipe et l’amitié qui a été plus forte que tout. «Jacob et Daniel m’ont donné les parties de leurs vélos en bon état afin que je puisse terminer l’expédition de façon sportive. Ils ont été des coéquipiers extraordinaires du début à la fin», ajoute Frédéric Dion. Ils seront tous de retour à Montréal lundi.

Un film et des conférences

Frédéric Dion réalisera son tout premier film à la suite de ce périple. Il a capté des paysages à couper le souffle et des moments marquants en Amérique du Sud. Ce film sera disponible ce printemps. Il est possible de le précommander maintenant au https://www.fredericdion.com/boutique. Des conférences sur cette aventure se tiendront aussi dès le mois de mars un peu partout au Québec. Les trois aventuriers racontent les grands moments de ce périple via leur podcast: https://aventuresillimitees.blogspot.com/

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de