Dji-Pé Frazer: entrevue avec un candidat désabusé mais convaincu

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Dji-Pé Frazer: entrevue avec un candidat désabusé mais convaincu
Candidat du Parti Rhinocéros dans Saint-Maurice - Champlain, Jean-Pierre Fraser pose ici en compagnie d'un de ses quatre petits-enfants. (Photo : (Courtoisie Jean-Pierre Fraser))

ÉLECTION.  « J’ai toujours suivi la politique. J’ai voté à toutes les élections et je n’ai jamais annulé mon vote. J’ai voté NON au référendum de 1980 mais OUI à celui de 1995. Mais là, j’ai atteint le seuil que je pouvais endurer. Je ne crois plus ce qu’on me dit et je me base sur le passé pour dire ça », lance Jean-Pierre Fraser. 

Candidat du Parti Rhinocéros dans Saint-Maurice – Champlain lors de l’élection du 20 septembre prochain, le Shawiniganais a déjà fait son devoir de citoyen. « J’ai voté par anticipation, pour moi évidemment »,  confie-t-il.

Bien qu’il n’ait jamais milité activement pour un parti politique, Dji-Pé Frazer – c’est ainsi que son nom apparaîtra sur le bulletin de vote – est déjà intervenu dans les débats publics à titre de représentant syndical au centre fiscal de Shawinigan-Sud. « J’y ai travaillé 36 ans, dont une quinzaine d’années, au sein du syndicat », souligne-t-il.

Bien que le Parti Rhinocéros fasse sa marque en se moquant des promesses des autres candidats, Jean-Pierre Fraser applaudit bien fort l’annonce de la reconstruction d’un nouvel édifice fédéral à Shawinigan.

« J’étais présent à la manifestation du 28 août mais on aurait dû être là pour inaugurer le nouveau centre fiscal, pas rappeler que la construction va débuter au mois d’octobre et que ça va prendre trois ans à le terminer. Ça fait trois élections que les libéraux font là-dessus. Donc, je ne vais jamais renier le fait que je suis en faveur d’une reconstruction mais je vais renier le temps que cela aura pris pour le faire. »

Alors que la présentation d’une candidature nécessitait l’appui d’un minimum de 100 personnes résidant dans le comté, c’est avec 175 signatures que l’ancien syndicaliste a déposé la sienne. « Je me suis donné un objectif de récolter 500 votes à l’élection mais j’ai l’impression que je vais en avoir plus », espère-t-il.

Bien que représentant d’un parti sans ligne de parti comme il dit lui-même, Dji-Pé Frazer a mis du sérieux dans sa campagne. « J’ai visité toutes les villes et municipalités du comté. J’ai pris des photos partout pour le prouver. Mon but, c’est de convaincre des gens qui, comme moi, n’y croient plus. Plus les gens m’appuieront,  plus les politiciens des grands partis devront se remettre en question. Ils font des discours sur les armes à feu, l’environnement, la vaccination mais quand tu vas en campagne, les  préoccupations des gens là-bas, c’est de garder leur école et leur épicerie ouverte », termine le candidat Rhinocéros.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires