Cure jeunesse pour l’école Le Tremplin

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
Cure jeunesse pour l’école Le Tremplin
Pierre Goulet, directeur de l’école secondaire Le Tremplin. (Photo : Audrey Leblanc)

SAINTE-GENEVIÈVE-DE-BATISCAN. L’école secondaire Le Tremplin s’offre une cure beauté. En plus de la place d’accueil et du revêtement extérieur de la bâtisse, la cour d’école sera complètement réaménagée.

Cela permettra notamment d’offrir plus de sports parascolaires. «La cour arrière a besoin de beaucoup d’amour, ne cache pas le directeur, Pierre Goulet. Présentement, ça ressemble plus à un grand champ qu’à une cour d’école.»

Ce dernier et son équipe ont donc fait appel à un architecte paysager pour remédier à la situation. On retrouvera, entre autres, un coin comprenant un module de jeux dédié aux élèves du primaire.

«On a quatre classes de 5-6e année, indique M. Goulet. On veut qu’ils aient un bel espace pour jouer. En plus du module, il va y avoir une partie asphaltée avec des jeux au sol. Ailleurs dans la cour d’école, on va refaire possiblement au complet la portion qui était déjà asphaltée. Le tiers de cet espace va accueillir un terrain de basketball.»

«On essaie vraiment de développer le sport parascolaire, renchérit le directeur. Il y a une belle vision de parascolaire, mais peu de sports. En refaisant notre cour, on va pouvoir élargir notre gamme de sports. On va aussi regarder pour mettre des bandes pour que les jeunes puissent jouer au hockey. Il y a déjà une patinoire l’hiver dans la municipalité, mais avec la COVID-19, on essaie de réduire au maximum les déplacements.»

L’an dernier, on ne comptait que trois sports pratiqués en parascolaire, soit le volleyball, le badminton et le rugby. «Il y avait aussi des jeunes qui jouaient au hockey cosom. Étant coach de basketball, je voulais amener ce sport-là. On va essayer d’avoir une équipe de volleyball masculin aussi. On a un seul gymnase, mais on est tout de même capable d’offrir plus de sports», soutient M. Goulet.

Une communauté mobilisée

L’objectif visé par M. Goulet, c’est que les travaux de réaménagement de la cour soient terminés pour la rentrée 2021. Déjà, plus de 110 000 $ ont été amassés. Rappelons que le projet a pris son envol avec les 20 000 $ cumulés dans le cadre du défi cycliste réalisé en 2019 et qui consistait à pédaler de la Floride à Saint-Tite.

«À force d’avancer dans le projet, on reçoit de plus en plus d’argent, alors le projet grandit au fil du temps. On a reçu de l’argent du ministère de l’Éducation, du Centre de services scolaire et de la MRC, énumère M. Goulet. La Municipalité de Sainte-Geneviève-de-Batiscan contribue aussi au projet en nous donnant des infrastructures qui ne sont pas utilisées comme des buts de soccer. On va aussi déplacer ici deux terrains de volleyball de plage et utiliser une partie des infrastructures du terrain de baseball municipal.»

D’autres approches seront faites prochainement auprès des Municipalités de la MRC des Chenaux afin de sonder leur intérêt à contribuer au projet. «Il n’y a pas de petit montant. Avec quelques dizaines de dollars, je peux acheter un banc de plus ou une table à pique-nique de plus», fait remarquer le directeur.

Place d’accueil revampée

Par ailleurs, la place d’accueil de l’école secondaire a elle aussi fait l’objet d’une cure jeunesse. Près de 20 000 $ ont été investis. «On a gagné le concours Classe à part de Desjardins, rappelle M. Goulet. On a reçu une bourse de 10 000 $ pour ça et le Centre de services scolaire a aussi investi pas loin de 10 000 $.» Les sommes reçues ont permis de repeindre les casiers et les murs en plus de revoir entièrement le design de la place d’accueil.

«On a des chaises spéciales pour les étudiants, un ébéniste nous a fait des meubles et il va y avoir des tables hautes à différents endroits, mentionne le directeur. On voulait quelque chose de beau et moderne pour nos étudiants, mais aussi pour le grand public parce qu’il y a plusieurs spectacles à l’auditorium chaque année. On fait aussi un mur végétal.»

L’ambition du nouveau directeur de l’école secondaire ne s’arrête pas là. Après la cour extérieure, il a l’intention de s’attaquer au secteur sportif. L’idée d’avoir un autre gymnase lui trotte dans la tête. Rappelons que la piscine a été refaite dernièrement.

D’ici là, le changement du revêtement extérieur de la bâtisse se poursuit. La façade sera la dernière étape. Un seul côté du bâtiment est fait par année puisque les travaux doivent se réaliser pendant les vacances estivales.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires