Slamer avec David Goudreault

Photo de Myriam Lortie
Par Myriam Lortie
Slamer avec David Goudreault
Six adolescentes de Shawinigan ont créé un spectacle avec le slameur David Goudreault. (Photo : gracieuseté Samuel Boisvert/CINÉ4K PRODUCTIONS)

SLAM. Cet automne, le poète, romancier et slameur David Goudreault a accompagné six adolescentes de l’école secondaire des Chutes à Shawinigan le temps de six ateliers de création. Le résultat de ce labeur collectif sera présenté le jeudi 26 avril prochain à la Maison de la culture Francis-Brisson.

«Le résultat est magnifique. Je suis vraiment fier de ce que nous allons présenter. Elles ont écrit des poèmes qui viennent du cœur, d’une qualité intéressante», laisse-t-il tomber. «Ça a pris de l’ampleur en cours de route, nous allons présenter des slams, un slam d’équipe vraiment génial, des chansons», raconte celui qui présentera également des numéros de son répertoire personnel.

Les adolescentes abordent des thèmes personnels.

«Nous avons utilisé notre vécu», raconte de son côté Léonie Meunier, 14 ans, fébrile. «Certaines des filles parlent de séparation, d’amitié, d’autres de décès d’une personne proche. Nous avons découvert que nous avions un petit talent en poésie et que c’était possible de tisser des liens rapidement avec les autres et de les toucher», retient-elle.

David Goudreault montera sur scène avec Mariebelle Rondeau, Léonie Meunier, Cynthia Thellend, Aryane Francoeur, Samia-Jade Lessard, Jasmine Savignac ainsi qu’un musicien. Le hasard a fait en sorte que six filles ont répondu à l’appel lancé par Culture Shawinigan.

«J’ai agi comme liant. Je leur faisais découvrir la poésie, j’explorais avec elles quel spectacle elles voulaient donner. Je les aidais ensuite pour l’écriture des textes, la pratique, la performance», explique-t-il.

L’importance d’un mentor

C’est la première fois que David Goudreault prenait part à un tel processus avec des élèves du secondaire.

«Comme écrivain, chroniqueur, je travaille beaucoup en solo. Un tel partage, une telle passation des pouvoirs, d’aller former de la relève, c’est chargé de sens pour moi», confie-t-il. «Je crois beaucoup qu’il suffit parfois d’une personne, d’un bon prof au bon moment pour faire toute une différence», ajoute-t-il en se remémorant deux enseignants qui ont influencé son propre parcours.

Pour les voir à l’oeuvre

Le spectacle Expressionnistes sera d’abord présenté au festival Métropolis Bleu de Montréal, le 21 avril à la Maison de la culture Frontenac, avant d’être présenté à la Maison de la culture Francis-Brisson. «Shawinigan sera fièrement représentée», promet-t-il. Tout le processus de création a été filmé. Une série verra le jour à la télévision ou sur le Web.

David Goudreault présentera son nouveau spectacle Au bout de ta langue – Humour debout et poésie drette au printemps 2019. Il a déjà remporté le Prix Radarts, le Prix Accès-Culture, le Prix du jury ROSEQ et le Prix Étoiles Stingray dans le cadre de la Bourse Rideau 2018.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
S. Doucet
S. Doucet
4 années

Bravo les filles!
Petit clin d’œil Léonie!
Belle expérience avec M. David Goudreault, j’adore ses chroniques mais surtout son talent d’écrivain!!!