Festival Plein(s) Écran(s): un film de Simon Laganière dans la compétition officielle

Marie-Eve B. Alarie mbalarie@icimedias.ca

Festival Plein(s) Écran(s): un film de Simon Laganière dans la compétition officielle
Le court-métrage "Mimine", de Simon Laganière, est en compétition officielle du festival Plein(s) Écran(s). (Photo : (Photo courtoisie))

CHAMPLAIN. Le court-métrage Mimine du cinéaste Simon Laganière se retrouve en compétition officielle au festival Plein(s) Écran(s).

Le film d’une dizaine de minutes du cinéaste originaire de Champlain entraîne le spectateur dans un après-midi entre un père maladroit et insouciant qui a la garde de son jeune garçon pour la journée. Poussé par la crainte d’être remplacé dans le cœur de son fils par le nouvel amoureux de son ex-conjointe, il décide d’en mettre plein la vue en créant un moment père-fils teinté de magie…et de ballons gonflés à l’hélium!

Le court-métrage se veut également un clin d’œil à Larry Walters, un Américain connu pour son vol, en 1982,  à bord d’une simple chaise de jardin à laquelle étaient attachés 45 ballons-sondes gonflés à l’hélium.

« J’ai toujours tripé sur cette histoire, confie Simon Laganière. Je l’ai combinée avec ce récit d’un papa aimant, mais maladroit. Mes enfants étaient plus jeunes à l’époque du tournage et comme parent, on se sent parfois jugé et on fait des gaffes. Ces deux éléments m’ont inspiré. »

C’est aussi la première fois où le cinéaste avait à diriger un enfant sur un plateau de tournage. « C’est un gros défi, mais il était vraiment bon. Quand je l’avais vu en audition, je n’avais aucun doute et je l’avais aussi remarqué dans un autre court-métrage. Sur le plateau, il y avait une coach avec lui pour l’aider. C’était facilitant pour passer des notes ou des commentaires. On travaillait vraiment en équipe », raconte-t-il.

Mimine est également son projet le plus ambitieux en termes de déploiement. L’équipe a utilisé une grue, a fait appel à un cascadeur et a utilisé beaucoup d’effets spéciaux, principalement pour les scènes de vol.

Depuis son lancement, le court-métrage a reçu un bel accueil dans plusieurs festivals aux quatre coins du monde.

« Je pense que la thématique de la relation entre un père et son fils reste assez universelle, quel que soit le pays où on se trouve. Il y a aussi le petit côté rêveur et coloré qui fait du bien. Je suis super content de ma sélection au festival Plein(s) Écran(s). Ce festival a gagné ses lettres de noblesse avec son concept hors du commun, à l’époque, de rendre les films disponibles en ligne. C’est le fun qu’ils aient garé ce cap et que ce soit normalisé, car il faut que les courts-métrages soient vus. Il y a peu de plateformes de diffusion. Ça donne aussi accès à cet art hors des grands centres », souligne Simon Laganière qui aimerait prochainement se lancer dans un projet de long-métrage.

On pourra visionner gratuitement le film Mimine sur le site Web du festival Plein(s) Écran(s), pendant 24 heures, le 25 janvier à pleinsecrans.com.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires