Sylvain Lemire: s’impliquer pour s’intégrer

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Sylvain Lemire: s’impliquer pour s’intégrer
Sylvain Lemire a été membre du comité organisateur du Gala reconnaissance de la Chambre de commerce de Mékinac dans les 13 des 14 éditions de l'événement. (Photo : courtoisie SADC)

COMMUNAUTÉ.  «La meilleure façon de connaître les gens quand tu arrives dans une nouvelle place, c’est de t’impliquer.» La règle est élémentaire et c’est la seule qu’a toujours appliquée Sylvain Lemire.

Agent de développement à la SADC de la Vallée-de-la-Batiscan depuis 18 ans, le sympathique homme de 58 ans a participé à la mise sur pied de plusieurs projets, tant au niveau professionnel que personnel.

Peu de gens savent par exemple que Sylvain Lemire est derrière la fondation de Leucan Mauricie / Centre-du-Québec. «Au début des années 1990, mon fils de 7 ans a été diagnostiqué du cancer de Hodgkin. J’ai siégé durant deux ans comme administrateur du conseil de Leucan à Montréal. Je faisais ça avec l’idée de créer plus tard une cellule dans la région.» Avec une somme de 5000$ fournie par Leucan, Sylvain Lemire et un groupe de bénévoles ont donc créé une branche régionale au tournant des années 2000.

Cette philosophie de vie cadre bien avec son mandat à la SADC qui est de soutenir les communautés et les organismes. C’est ainsi que Sylvain Lemire est aussi derrière la mise sur pied de la Chambre de commerce de Mékinac et de son Gala reconnaissance Desjardins. «Mon rôle, c’était d’aller chercher du financement, de préparer les règlements généraux, d’organiser l’assemblée générale de fondation.»

Natif du Cap-de-la-Madeleine, il a vécu près de vingt ans à Saint-Tite. «J’avais un restaurant avant d’arriver à la SADC, raconte-t-il Comme j’étais nouveau, je me suis impliqué dans l’association des gens d’affaires, les comités d’école, l’association de soccer. J’ai même été quatre ans sur le conseil d’administration du Festival Western.»

Même s’il n’est pas encore rendu à penser à la retraite, Sylvain Lemire sait déjà qu’il continuera à faire du bénévolat au terme de sa carrière professionnelle. «Je ne me vois pas à ne rien faire, mais je vais choisir mes implications», termine-t-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Isadora Tremblay
Isadora Tremblay
2 années

Félicitations à Sylvain pour son excellent travail à la SADC!

Lorraine Boisvert
Lorraine Boisvert
2 années

Bravo Mr. Lemire, que de chemins parcourus.