«Le country, c’est une histoire de famille pour nous!»

Photo de Sandra Lacroix
Par Sandra Lacroix
«Le country, c’est une histoire de famille pour nous!»
Marc Bazinet et Nathalie Genest seront les heureux mariés 2018 du Festival Western de St-Tite (Photo : gracieuseté )

CÉLÉBRATION. Comme le veut la tradition, un couple imprégné de la culture country unira sa destinée pendant le Festival Western de St-Tite.

Le samedi 8 septembre à 15h, Nathalie Genest et Marc Bazinet se diront oui dans l’église de Saint-Tite, devant une audience bondée par leurs 90 invités, mais également par des centaines de festivaliers curieux d’assister à la célébration.

«Je me suis toujours dit que si je me mariais un jour, je ferais quelque chose de spécial!», lance d’entrée de jeu le futur marié, Marc Bazinet.

Ce sera chose faite le 8 septembre prochain, lorsque le couple de Blainville enfilera ses plus beaux habits aux allures western, bottes de cowboys aux pieds et calèche devant l’église.

«On est imprégnés de la culture country, ajoute-t-il. Saint-Tite, c’est une tradition pour nous, c’est pourquoi on voulait faire ça ici!»

Amoureux du country, Marc Bazinet et Nathalie Genest ont le Festival Western de St-Tite tatoué sur le cœur. Lui est un ancien compétiteur de rodéo, il y a de cela une trentaine d’années, dans la discipline de la monte de chevaux sauvages avec selle. De son côté, Nathalie a grandi dans la musique country.

En couple depuis 27 ans, Nathalie et Marc on introduit la tradition saint-titienne dans leur famille il y a environ 11 ans. Chaque année, ils installent leur roulotte sur un site de camping, et ce, pour les 10 jours du festival. Leurs enfants, deux garçons de 22 et 23 ans, sont également amateurs de musique country.

Après avoir assisté année après année aux mariages western de St-Tite, Nathalie et Marc étaient prêts à faire le grand saut eux aussi. Le 51e Festival Western aura donc une signification particulière pour eux.

«Dans le country, il y a quelque chose de vrai, de rassembleur, et c’est ce qu’on dégage donc ça nous ressemble beaucoup», note Marc Bazinet.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires