5 questions des Fêtes à… Jean Brouillette

Propos recueillis par Audrey Leblanc

5 questions des Fêtes à… Jean Brouillette
Jean Brouillette. (Photo : (Photo archives - Audrey Leblanc))

NOËL. Nous avons demandé à dix personnalités des MRC Mékinac et des Chenaux de répondre à cinq questions en lien avec Noël. Voici ce qu’a répondu Jean Brouillette, directeur général de la Corporation de développement communautaire (CDC) des Chenaux.

Quel est votre incontournable au souper de Noël?

Tradition familiale oblige, le pain au fromage « Philadelphia », appelé aussi pain « Russe » avec un étage de cornichons sucrés mélangés avec des olives de même que des croûtons « vietnamiens » provenant d’une recette originale d’un ancien « oncle » originaire du « Vietnam », servi avec de la sauce « soya ». Disons aussi que les fromages sont présents en plusieurs variétés. Enfin, je dois écrire très petit ici, afin de garder le maximum de confidentialité (je ne veux pas que les gens puissent lire ceci, car cela est un secret familial de niveau de sécurité « alpha » en provenance de ma mère) : mes légendaires « boules de neige »… Et là, je vous le dis, même si on me torture, je ne parlerai point… Secret d’État!

Ta tradition favorite? 

Là je vais être cliché au maximum: c’est la famille et les rencontres avec les amis. J’aime aussi aller à la messe de Noël, notamment à Saint-Prosper où ma mère a été organiste pendant plus de 25 ans. Voir son orgue me rappelle plein de souvenirs. 

Ta chanson du temps des Fêtes préférée?

Le « Minuit chrétien » sous toutes ses formes. Cette chanson possède un « crescendo »  à nous faire dresser le poil des bras de même que « Adestes fideles » qui nous amène dans une introspection puissante et profonde.

Ton plus beau souvenir du temps des Fêtes?

Passez Noël à notre chalet au rang des Forges à Sainte-Geneviève-de-Batiscan avec la famille élargie. Nous, les jeunes, allions faire des fortifications dehors près de la rivière Batiscan gelée pendant que les adultes, avec un pied de boucane au plafond, faisaient la fête à l’intérieur.

Le cadeau le plus étrange que tu as reçu?

Disons le cadeau qui aura influencé une partie de ma vie… Cela débute chez mon cousin « Kaco » en 1977, j’avais 8 ans… celui-ci me fit écouter « Detroit Rock City » de KISS avec son intro « radio » et la fin avec « l’accident ». J’étais subjugué! Je découvrais le rock… du vrai. Je voulais ce disque absolument pour Noël! Quelques mois plus tard, on se retrouve aux Forges à notre chalet pour célébrer Noël et je développe avec insistance ce qui me semble être un microsillon 33 tours un peu épais (je vous répète que nous sommes en 1977…) et que vois-je… l’album double « Saturday night fever » … du disco! Bordel! Du disco!!! « Que cé ça? ». J’espère que mes cousins et cousines n’ont rien vu de cela… Mais oh oh! Attention! En dessous, que vois-je? La superbe pochette de KISS « Destroyer », incluant « Detroit Rock City ». J’étais comblé! On avait compris! Aujourd’hui, la musique fait partie de ma vie et je dois aussi me confesser maintenant, j’avoue… oui! J’avoue! … J’adore la musique disco, ayant usé à la corde l’album « Saturday night fever » que j’ai dû racheter moi-même en CD.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires