Choix de carrière: des mentors pour aiguiller les jeunes

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Choix de carrière: des mentors pour aiguiller les jeunes

MAURICIE. Depuis maintenant 20 ans, Academos connecte les jeunes du Québec avec le monde du travail grâce au mentorat virtuel. Les mentors répondent à leurs questions et les aident dans leur démarche d’orientation. Yves McCulloch, sergent-détective à la Sûreté du Québec en Mauricie, fait partie de l’équipe de mentors depuis 2014.

«Je trouvais le concept intéressant, entre autres parce que divers métiers sont représentés. Ça permet aussi de donner la bonne information à l’étudiant qui a des questions. Il peut avoir l’heure juste. Ça fait connaître ce qu’on fait. De mon côté, c’est de l’enquête et de la relation d’aide avec les victimes. On travaille beaucoup avec des partenaires comme la DPJ, le coroner, le DPCP et les médecins, par exemple. Mon travail consiste beaucoup en l’analyse de documents et la rencontre de témoins», souligne M. McCulloch.

En un peu plus de quatre ans comme mentor, il a aidé 254 jeunes en répondant à leurs interrogations de toutes sortes.

«Il y a un ou deux ans, les étudiants voulaient savoir si la réalité est comme dans l’émission District 31. Il y a aussi eu la vague CSI New York. Je remettais alors les choses en perspective en leur donnant la bonne information. Les questions vont dans tous les sens. Ça a évolué. Avant, la première question était surtout reliée au salaire. Maintenant, ça tourne plus autour du déroulement d’une journée typique, ce que je fais, les avantages sociaux. Je reçois aussi plus de questions en lien avec le niveau de dangerosité et le stress. On sent que les jeunes y sont plus conscientisés», explique-t-il.

Yves McCulloch se fait aussi questionner sur la formation requise, la conciliation travail-famille et les tâches quotidiennes.

En mettant en relation des mentors avec des jeunes de 14 à 30 ans, Academos souhaite aider ces derniers à choisir un métier dans lequel ils pourront s’épanouir quotidiennement. La démarche de l’organisation vise aussi à favoriser la persévérance scolaire en aidant les jeunes à trouver un projet professionnel qui donne du sens à leurs études et qui les motive à demeurer sur les bancs d’école.

«Parfois, on échange sur plusieurs jours ou semaines. Tout se fait par courriel. Je trouve ça valorisant de montrer ce qu’est mon travail. C’est un peu méconnu, aussi. C’est intéressant de le montrer à des jeunes qui s’y intéressent aussi. J’ai la chance d’échanger avec des jeunes attirés par mon travail. J’ai l’impression de donner un coup de main pour leur cheminement», conclut-il.

***

Mentors recherchés

Academos recherche présentement de nouveaux mentors dans la région de la Mauricie qui souhaiteraient partager leur passion pour leur métier avec des jeunes âgés de 14 à 30 ans. Actuellement, près de 100 000 jeunes et 3000 mentors issus de tous les secteurs d’activité sont présents sur Academos. Info: www.academos.qc.ca

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de