Aide financière de 784 000$: 35 nouveaux éducateurs de la petite enfance attendus

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Aide financière de 784 000$: 35 nouveaux éducateurs de la petite enfance attendus
Photo Jonathan Cossette - Hebdo

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, et ministre responsable de la région de la Mauricie, Jean Boulet, était de passage au Collège Laflèche pour annoncer une aide financière de 783 856$ dédiée au Regroupement des centres de la petite enfance des régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec. L’aide servira à la formation de 35 éducatrices et éducateurs de la petite enfance en Mauricie.

Pour le moment, ce sont dix centres de la petite enfance de la région qui pourront développer des places dans leurs installations.

«Il s’agit d’une nouvelle formule au programme existant, soit une formule en alternance travail-études. La stratégie, c’est toujours d’intéresser et cette nouvelle offre est attrayante», a-t-il confié.

«L’élève vient étudier tout en travaillant avec rémunération. Le taux de placement et le taux de réussite sont de 100% alors c’est une formule gagnante.»

En effet, le projet comportera une formation théorique de 825 heures, ainsi qu’un stage en milieu de travail de 375 heures, pour un total de 1 200 heures de formation. Il mènera également à l’obtention d’une Attestation d’études collégiales (AEC) en Techniques d’éducation à l’enfance. Le tout a été réalisé en partenariat avec le Collège Laflèche.

«On est allé à la table dessin et on est arrivé avec cette solution d’AEC», a pour sa part témoigné Pierre-Philippe Foucher, directeur général du CPE Saute-Mouton. «C’est un moyen simple et rapide en combinant la théorie à raison de trois jours par semaine à la pratique, à raison d’une à deux journées en CPE.»

«Ça permet à l’étudiant de connaître le milieu et de s’imprégner à la vie en CPE, tout en étudiant en étant subventionné. Chaque étudiant reçoit la somme de 15 000$, en plus d’un montant de six heures de rémunération ajouté, par semaine. On vient en donner plus pour attirer la main-d’œuvre. C’est un début de solution à la pénurie à laquelle nous ferons face dans quelques années.»

Pas moins de 400 éducateurs pourraient se retirer, dans la région de Mauricie/Centre-du-Québec, dans les cinq prochaines années. À l’heure actuelle, on compte environ 2 500 éducateurs et aide-éducateurs de la petite enfance en activité en Mauricie.

La formation débutera le 1er septembre 2021 et prendra fin le 17 novembre 2022. Pour s’inscrire, visitez le https://www.clafleche.qc.ca/.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires