Près de 9,5 M$ pour prévenir les glissements de terrain

Par Audrey Leblanc
Près de 9,5 M$ pour prévenir les glissements de terrain
La députée de Champlain, Sonia LeBel, la vice-première ministre Geneviève Guilbault et le maire de Sainte-Geneviève-de-Batiscan, Christian Gendron. (Photo : (Photo - Audrey Leblanc))

SAINTE-GENEVIÈVE-DE-BATISCAN. Le gouvernement du Québec octroie un montant maximal de 9 410 003 $ à la Municipalité de Sainte-Geneviève-de-Batiscan afin qu’elle réalise des travaux de stabilisation de talus pour contrer les risques de glissements de terrain aux abords de la rivière Batiscan et de la rivière à Veillet.

L’annonce a été faite vendredi par la vice-première ministre, Geneviève Guilbault, et par la députée de Champlain, Sonia LeBel. 

« On a pu signer deux ententes, en mars dernier, avec la Municipalité de Sainte-Geneviève-de-Batiscan et mettre à leur disposition cette subvention pour deux projets qui ont été identifiés en collaboration avec le ministère des Transports. L’un de ces projets se situe dans le secteur de la rue des Brumes et les travaux devraient commencer à l’hiver 2023. L’autre projet se situe dans le secteur de la rivière à Veillet et les travaux devraient commencer à l’hiver 2024 », indique la vice-première ministre. 

Les experts estiment qu’une fois effectués, les travaux de stabilisation de talus auront permis de protéger des bâtiments et infrastructures d’une valeur estimée à plus de 22 millions de dollars. 

« On agit ici en prévention. On n’est pas dans l’urgence d’agir, mais on le fait pour éviter des glissements de terrain. On le fait parce qu’il y a un risque et on veut s’attaquer au problème en amont. C’est une question de sécurité pour les gens, pour les bâtiments et infrastructures, mais aussi pour permettre à la Municipalité de poursuivre son développement, qui a été stoppé en raison des risques de glissements de terrain dans ces secteurs », explique la députée de Champlain, Sonia LeBel. 

Rencontre citoyenne à venir

Principalement, c’est de l’enrochement qui sera fait en bordure des cours d’eau. « Il y a une présentation des travaux qui sera faite aux citoyens concernés, précise le maire de Sainte-Geneviève-de-Batiscan, Christian Gendron. Tout sera expliqué en détail avec des projections. »

Présentement, sur la rue des Brumes, il y a quatre maisons construites. « Il reste encore 5-6 terrains dans cette zone, terrains pour lesquels on ne peut pas émettre de permis pour l’instant. Il y a aussi une deuxième phase en préparation avec une trentaine de terrains. Pour ce qui est du secteur de la rivière à Veillet, il y a quand même plusieurs résidences déjà construites, mais on pense que les travaux nous permettront d’émettre des permis pour une quinzaine de terrains », soutient le maire. 

Il faut savoir que Sainte-Geneviève-de-Batiscan est majoritairement construite sur une terre glaiseuse, ce qui contribue aux glissements de terrain. C’est pourquoi la Municipalité a voulu travailler en amont en demandant une aide financière pour la réalisation de travaux préventifs.

À la signature des ententes de financement, le gouvernement a fait un premier versement de 4 020 000 $ à la Municipalité de Sainte-Geneviève-de-Batiscan.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires