La CAQ s’engage à compléter la couverture cellulaire

Rédaction Hebdo Mékinac/des Chenaux

La CAQ s’engage à compléter la couverture cellulaire
(Photo : (Photo archives))

ÉLECTIONS PROVINCIALES. Si elle est réélue au pouvoir le 3 octobre prochain, la Coalition Avenir Québec (CAQ) entend compléter la couverture cellulaire d’ici 2026 grâce à la création du fonds Infrastructures et données Québec (ID Québec).

Cette mesure représente un investissement de trois milliards de dollars.

En Mauricie, cet enjeu a maintes fois été soulevé par la population et les élus municipaux.  « C’est évidemment une question de sécurité pour nos citoyens. Il ne faut plus jamais tolérer un fossé technologique entre les régions et les grands centres », affirme Sonia LeBel, candidate dans le comté de Champlain où le réseau cellulaire est totalement absent à certains endroits. 

La CAQ souhaite aussi convertir la majorité du réseau cellulaire à la technologie 5G d’ici 2030 et déployer la fibre optique partout au Québec.

Pour Simon Allaire, l’accès à la couverture cellulaire est également un levier économique indispensable. » On répond par le fait même aux demandes pressantes des propriétaires de PME établis en régions sans couverture cellulaire adéquate, notamment dans Maskinongé. Avec ce fonds, la majorité du réseau cellulaire sera également converti à la technologie 5G dès 2030, pour attirer plus d’investissements privés et pour garder l’économie du Québec compétitive », explique-t-il. 

Des investissements privés de 4,8 milliards $ pourraient aussi s’ajouter à ceux du public au cours du mandat en raison de l’effet de levier que générera le fonds ID Québec. Ainsi, l’investissement total atteindrait 7,8 milliards $.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires